A la uneActualités

IMAGE DU JOUR Comme un air de feria à Nîmes

Karina del Oro, Cristina Serrano, Julie Serrano et Sonia la Niña de Fuego ont dansé le flamenco dans les rues de Nîmes ce dimanche 31 mai, de 10h30 à midi. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)

Avec la musique flamenca comme seule arme, Las guerreras de la fiesta(*) ont décidé de combattre la morosité qui, selon certains, règne dans les rues nîmoises à cette époque de l'année où la feria aurait dû battre son plein.

Devant les Halles de Nîmes, ce dimanche matin. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)

Emmenées par Andres Roé de l'association O Flamenco !, Karina del Oro, Cristina Serrano, Julie Serrano et Sonia la Niña de Fuego ont réservé une belle surprise à celles et ceux qui se promenaient dans les rues de Nîmes ce dimanche de Pentecôte, au matin. Surnommées Las guerreras de la fiesta pour l'occasion, elles ont dansé le flamenco, de 10h30 à midi, aux quatre coins de la ville, du parvis de la Maison Carrée, à celui de l'église Saint-Baudile ou encore des arènes, en passant par les Halles... "Le flamenco est là, toujours, même si la feria est annulée, même dans cette période empoisonnée, lançait Andres Roé, juste avant de donner le top départ de la déambulation festive. Sous les braises, il y a toujours le flamenco. Et malgré le virus, on est là."

Devant l'église Saint-Baudile à Nîmes, ce dimanche matin. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)

À bord d'un camion, les danseuses ont ainsi traversé la ville. À chaque arrêt, il y avait toujours des applaudissements, des encouragements et des remerciements. "Je leur ai dit "merci" parce que j'ai ressenti beaucoup d'émotions en les regardant danser. C'est vraiment réconfortant parce que la feria nous manque", témoigne Thierry, un Nîmois de 57 ans. Las guerreras de la fiesta n'ont eu à chaque fois, que quelques minutes pour profiter des sourires que leur renvoyaient les spectateurs, devant poursuivre leur chemin pour éviter qu'une masse de personnes ne se forme autour d'elles.

Las guerreras de la fiesta, en vidéo

Stéphanie Marin

*Les guerrières de la fête

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité