A la uneActualitésEconomiePubli Reportage

GARD Poursuite de la formation et recrutement, le GRETA a su s’adapter

Publi Reportage

Image d'illustration (Photo GRETA du Gard)

(Publireportage) Pendant le confinement, le GRETA a su être réactif et mettre en place de nouveaux outils pour poursuivre sa mission de formation et également recruter de nouveaux stagiaires. Tour d'horizon. 

Le GRETA du Gard est une structure de formation qui accueille près de 5 000 stagiaires sur l'année et propose une centaine de formations dans différents secteurs. Comme ailleurs, avec l'arrivée soudaine de cette crise sanitaire et la mise en place du confinement, il a fallu s'adapter. Grâce à la réactivité des équipes, en seulement quelques jours, les formations en distanciel ont été mises en place pour celles où c'étaient évidemment possible. Au GRETA du Gard, les 80 collaborateurs ont poursuivi leur mission en télétravail tout comme les 400 formateurs qui interviennent.

Une rapide réorganisation possible grâce à l'utilisation d'outils numériques comme la visioconférence mais aussi des plateformes de contenu. Ce réseau de formation a la chance de posséder sa propre plateforme, intitulé "Digital GRETA" qui a été développé pour proposer davantage de modules de formation aux stagiaires. La feuille d'émargement ayant disparu, il a fallu trouver un moyen de tracer toute l'activité pour justifier du travail effectué auprès des différents investisseurs du GRETA. L'outil "Ypareo" a permis cette fonction tout en donnant la possibilité de partager des ressources pédagogiques.

Un recrutement à distance

Un maintien de la formation pour ne pas perturber les stagiaires qui vont valider leur diplôme sur le mois de juin (CAP, BTS...). Depuis le 13 mai, les plateaux techniques ont été réinvestis que ce soit par exemple dans le bâtiment, l'industrie, le sanitaire et social ou encore dans l'hôtellerie. Des formations souvent mixtes où, en revanche, la partie théorique reste enseignée à distance. Certaines formations,  qui ne durent que quelques semaines, ont par contre été décalées à l'automne.

Outre la poursuite de l'apprentissage, l'autre point qu'il a fallu gérer pour les équipes du GRETA, c'est le recrutement des futurs stagiaires. "Les mois de mars à juin correspondent à une période importante en terme d'inscriptions pour la rentrée de septembre", précise Jean-Philippe Lopez, conseiller en formation continue au GRETA du Gard pour le bâtiment, le second oeuvre et le numérique. D'autant plus que la situation sanitaire a contraint de reporter le salon TAF (Travail, avenir, formation), prévu initialement les 24 et 25 mars.

"Ce salon est très important pour nous et donc pour ne pas disparaître sur cette période, on a trouvé une solution pour recruter à distance", explique Jean-Philippe Lopez. Dès le 2 avril, le GRETA du Gard a lancé "Les Rendez-vous du jeudi" en visioconférence, ce qui a permis de regrouper les habituels rendez-vous d'informations collectives organisés sur tout le territoire. Une volonté de garder le lien avec les candidats qui s'est avérée payante puisqu'au total 670 personnes se sont connectées.

Un public satisfait, dont la moitié est demandeur d'emploi, qui dispose chaque jeudi d'une dizaine de présentation des formations, chacune thématisée, d'une durée d'environ 45 minutes. Un premier contact, même virtuel, qui a pu déboucher sur des entretiens individuels et donc à terme sur de nouveaux recrutements. Un maintien de l'activité rendu également possible grâce aux soutiens des partenaires comme la Région, Pôle emploi, et les opérateurs de compétences comme Constructys et Transitions Pro.

Un double défi donc que l'encadrement a su relever et qui a apporté une évolution positive. "Cette crise a été un accélérateur pour intégrer plus rapidement de nouvelles technologies et modalités à notre fonctionnement", analyse Jean-Philippe Lopez. Et comme récompense du travail accompli, le concept "Les Rendez-vous du jeudi" a été repris au niveau du réseau GRETA Occitanie et a servi de modèles à d'autres antennes notamment pour celle des Pyrénées-Orientales. L'innovation dans la formation gardoise est donc aussi une des clés pour relancer l'emploi au niveau local.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité