Faits Divers

GARD La soirée « entre copains » du Mas de Mingue se termine par la mort d’un homme

Photo Corentin Corger
(Photo d'illustration)

Deux jeunes Nîmois, âgés d'une vingtaine d'années, et originaires du quartier du Mas de Mingue, à Nîmes, sont ce mardi devant le juge d'instruction. Ils devraient être mis en examen, alors que le procureur, Éric Maurel, a ouvert une information judiciaire pour "meurtre".

Dans la nuit de dimanche à lundi, un Nîmois, qui avait trouvé refuge depuis quelques heures auprès de proches à Alès, a fini par se rendre au commissariat de la ville pour se dénoncer comme l'auteur d'un crime. Le mis en cause est arrivé en pleine nuit à l'Hôtel de police avec une hache qui aurait servi à tuer son copain du quartier du mas de Mingue à Nîmes et avec un pistolet. Cette même nuit, son complice présumé a également décidé de se rendre aux autorités. Depuis les deux hommes sont en garde à vue.

Quelques heures auparavant, dimanche après-midi, un corps, celui d'un homme du même âge, également originaire du Mas de Mingue et vivant chez son père à Vauvert depuis sa récente sortie de prison, avait été découvert mort, noyé dans le canal des Costières à Bellegarde. Le médecin légiste, le docteur Mounir Benslima, a immédiatement privilégié la thèse criminelle en apercevant sur la tête de la victime des traces suspectes.

"On a également eu une aide fondamentale des gendarmes de la brigade nautique du Grau-du-Roi", estime le colonel Bertrand Michel patron de la Section de recherches de Nîmes en charge des investigations. Des techniciens en eau trouble qui ont permis de clarifier de nombreuses zones d'ombre dans ce contexte de corps dans l'eau.

Une dispute qui tourne mal

Avant l'arrivée en scène des experts de la Section de recherche de Nîmes, les gendarmes du groupement du Gard avaient énormément avancé concernant la disparition de la victime et des personnes qui avaient pu la fréquenter avant sa mort, a estimé le colonel Michel. Des enquêteurs qui ont découvert que le défunt avait fait la fête jeudi soir dans un établissement de nuit de l'Hérault, avec deux amis de son quartier du Mas de Mingue. Le trio a été vu ensemble, consommant beaucoup d'alcool.

Selon leurs premières déclarations aux enquêteurs durant la garde à vue, les deux agresseurs supportaient de plus en plus difficilement les réflexions de la victime et ils évoquent même des humiliations régulières de leur copain de quartier. Notamment depuis que celui-ci était sorti de prison sous contrôle judiciaire pour une affaire de tentative de meurtre dans la région lyonnaise.

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, une dispute aurait éclaté entre les trois hommes, avant que des coups violents ne soient donnés à la victime. C'est dans un deuxième temps que son corps a été jeté dans le canal des Costières et découvert dimanche. Entre-temps samedi matin, le papa de la victime avait déposé plainte pour la disparition inquiétante de son fils. Le parquet de Nîmes a réclamé la détention provisoire des deux hommes.

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité