A la uneActualités

LE 19H À Uzès, le musée Haribo s’est déconfiné avec un protocole sécurité (vidéo)

Le musée a rouvert ses portes le 30 mai, tandis que la boutique (considérée comme un commerce alimentaire) a pu reprendre le 12 mai.(Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans le Gard et partout en France, les musées rouvrent petit à petit. Le musée du bonbon Haribo, à Uzès, a été l'un des premiers à accueillir à nouveaux des visiteurs. Dès le 30 mai, grands et petits gourmands curieux ont pu réinvestir les lieux mais sous certaines conditions liées au covid. Découvrez notre reportage vidéo dans le 19H. 

Saviez-vous que le musée Haribo s'est installé dans un bâtiment datant du XIIe siècle ? Il s'agit d'un ancien moulin d'une usine à soie. C'est ensuite devenu une réglisserie et le moulin s'est converti en une zone de stockage pour les ballots de réglisse qui arrivaient par voie ferrée. C'est en 1996 que le musée a ouvert. L'année dernière, il a été visité par plus de 200 000 personnes.

Un chiffre qui devrait cette année être impacté avec la crise du coronavirus. Le musée a en effet dû fermer ses portes pendant plusieurs mois. "La fermeture a touché notre deuxième temps fort de l'année, les vacances d'avril, qui n'ont pas eu lieu et qui représente 20% de notre chiffre d'affaires", atteste Marina Maurin, responsable du musée et de la boutique Haribo d'Uzès depuis janvier.

Marina Maurin est directrice du site depuis le 1er janvier 2020. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Depuis le 30 mai, le musée a repris mais plusieurs consignes sanitaires doivent être respectées : pas plus de 80 personnes par heure en même temps sur le site, désinfection des espaces de visites et des interfaces tactiles tout au long de la journée...

Les visiteurs peuvent à nouveau profiter des quatre espaces de visite du musée dédiés à l'histoire, la publicité, la salle des sens (toucher, odorat...) et la salle des machines distribuant aux enfants et aussi aux parents les plus sages leurs bonbons préférés. Fin de la visite ensuite dans la boutique (la plus grande de la marque) toute neuve, qui a subi un relooking en janvier. Plus de 200 variétés de bonbons ne demandent qu'à être déguster.

Découvrez notre reportage au musée Haribo d'Uzès en compagnie de la directrice, Marina Maurin :

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité