ActualitésPolitique

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON Rapport de la Chambre régionale des comptes : Pascale Bories répond

La maire de Villeneuve, Pascale Bories (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Nouvel et sans doute dernier épisode dans l’affaire du rapport de la Chambre régionale des comptes initiée par l’opposant Florent Lemont.

Une polémique qu’on peut résumer ainsi : Florent Lemont, défait dès le premier tour des municipales en mars dernier, accuse la liste conduite par Pascale Bories, qui a été élue, d’avoir fait campagne en arguant d’un rapport de la Chambre régionale des comptes qui n’existerait pas, d’après lui.

Sans doute désireuse de mettre un terme à ces échanges par presse interposée, la maire de Villeneuve a fait parvenir à la presse ce jeudi une « mise au point sur la tentative de désinformation de M. Lemont. » Dans ce texte, Pascale Bories dénonce les « tentatives de manipulation répétées de la réalité » de Florent Lemont, qui aurait conduit, selon elle, « une campagne faite de calomnies et de tentatives de désinformation. »

Sur le fond, la maire reprend le courrier en date du 20 janvier 2003 dans lequel la Chambre indique que « au cours de sa séance du 9 janvier 2003, la Chambre a procédé à l’examen du rapport déposé par le rapporteur à l’issue des phases de contradiction et a décidé qu’il n’y avait pas lieu de formuler des observations définitives à la suite de son contrôle. » Un courrier également cité par l’opposant.

 « Depuis 1995 et le redressement des finances opéré suite à la gestion calamiteuse de l’équipe socialiste, la gestion des deniers publics de la commune de Villeneuve-lez-Avignon est saine à tel point que les juges de la Chambre régionale des comptes n’ont pas jugé utile d’intervenir par la suite », affirme ensuite Pascale Bories.

Et la première édile de répéter que « la juridiction financière n’a donc eu à faire, depuis 2003, aucune remarque sur la gestion financière de la commune. » Pascale Bories conclut en rappelant que Villeneuve « a même été récompensée en 2010 par la Marianne d’or de la gestion. Cette Marianne d’or sera d’ailleurs peut-être la prochaine réalité que tenteront de nier Monsieur Lemont et son équipe pour dissimuler leur aigreur. »

Th.A

Et aussi : La phrase qui a déclenché la polémique figure dans un texte de l’ancien maire, Jean-Marc Roubaud, daté du 6 janvier dernier et distribué aux Villeneuvois. C’est dans ce texte que l’ancien député annonçait à ses administrés qu’il ne se représentait pas, et adoubait Pascale Bories, son ancienne première-adjointe. De Pascale Bories, Jean-Marc Roubaud disait entre autres : « C’est elle qui a contribué à l’obtention de notre ‘'Marianne d’or" de la gestion et permis un rapport de la Chambre régionale des comptes qui indiquait qu’il n’y avait aucune observation à faire sur la gestion de la ville. »

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité