A la uneActualitésCulture

NÎMES La fête de la musique servie sur un plateau

Le groupe de rappeurs nîmois, VSO, en pleine répétition sur le toit-terrasse du Musée de la romanité à Nîmes. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)

Et c'est sur le toit-terrasse du Musée de la romanité à Nîmes que l'événement aura lieu. Les concerts débuteront ce dimanche 21 juin dès 17 heures et seront retransmis en direct sur les réseaux sociaux de la Ville de Nîmes.

Un 21 juin sans fête de la musique, c'est comme un été sans soleil. Impensable. Mais ce contexte de crise sanitaire et les restrictions imposées par le Gouvernement qui en découlent, perturbent l'organisation d'un tel événement, en tout cas comme avant, comme les 37 éditions précédentes. Certaines communes ont jeté l'éponge, d'autres ont décidé de tenir le cap. Nîmes, déjà privée de sa feria de Pentecôte, fait partie de celles qui ont sorti les rames pour que la fête de la musique puisse, malgré tout, avoir lieu cette année sur ses terres. En l’occurrence, lorsque ce dimanche à 17 heures, Mads, le DJ résident du bar 421 et du CKfé (fermé suite à un incendie) à Nîmes, fera chauffer ses platines, tous les regards seront dirigés vers le toit-terrasse du Musée de la romanité. Car c'est cet endroit qu'a choisi la société Rakan Musiques, en charge de l'organisation de la fête de la musique pour le compte de la mairie, pour y installer une scène. La seule à Nîmes. En temps normal, on compte neuf scènes officielles. Et près de 400 musiciens ainsi que 50 000 à 60 000 visiteurs se retrouvent dans la cité des Antonin pour faire la fête en musique.

Mais depuis le parvis des arènes, le public ne verra du spectacle qu'un jeu de lumières. Et "le son ne sera pas poussé à fond. Le but n'est pas que les gens se regroupent devant le Musée de la romanité mais de faire que la culture rayonne sur la ville, de redonner un peu d'espoir, de joie au public et de permettre aux artistes de retrouver la scène. Tout cela en respectant les mesures sanitaires", précise Philippe Poulet, le président de Rakan Musiques. Rappelons que l'interdiction des regroupements de plus de dix personnes sur la voie publique est maintenue. L'accès au toit-terrasse sera également interdit au public. Alors pour profiter du show dans son intégralité, la municipalité nîmoise représentée ce dimanche par Marc Taulelle, adjoint au maire délégué à la vie culturelle de la cité, invite tout un chacun à se connecter à sa page Facebook. Les concerts y seront retransmis en direct à partir de 17 heures, ainsi que les interviews des artistes qui défileront sur la scène éphémère.

Au programme du show, des artistes locaux : le DJ Mads, le trio de rappeurs VSO (souvenez-vous, pendant le confinement, ils avaient "rassemblé" plus de 300 personnes pour la réalisation d'un clip) et le DJ Greg Delon, fondateur du label WOH. Des artistes régionaux seront également de la partie dont ces huit musiciens survoltés qui forment le groupe de funk The Dramatix ainsi que la formation Onda Ya (musiques afro-latines).

Retrouvez le Live d'ObjectifGard sur le toit-terrasse du Musée de la romanité à Nîmes en présence des organisateurs de l'événement et des artistes.

Stéphanie Marin 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité