Actualités

GARD La charte Sani’accueil pour « mieux accueillir les touristes et les rassurer »

Environ 90 socio-professionnels du tourisme ont signé la charte Sani'accueil. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce mercredi 24 juin, a été présentée la charte Sani'accueil, élaborée par l'office de tourisme Provence Occitane (basé à Bagnols/Cèze) rejoint rapidement par Destination Pays d'Uzès Pont du Gard, avec les professionnels du tourisme. Une démarche initiée pour "mieux accueillir les touristes et les rassurer", introduit Christian Petit, président de l'office de tourisme Destination Pays d'Uzès Pont du Gard.

L'idée de cette charte est née de la volonté "de mieux préparer la saison même si elle sera particulière", avance Lesly Reynaud, directeur de l'office de tourisme Provence Occitane, qui poursuit : "Dans une étude parue au début du confinement, il est indiqué que pour 97% des touristes la sécurité sanitaire et la proximité d'un hôpital seraient capitaux dans le choix de leur destination de vacances." Forts de cette tendance, tous les acteurs du territoire ont participé à plusieurs réunions pour qu'en ressorte finalement la charte Sani'accueil. La première en France à l'échelle d'une destination. Elle se décline en cinq points.

Les professionnels du tourisme doivent donc s'engager à respecter les mesures préconisées par l'Agence nationale de santé publique en matière de gestes barrières ; appliquer les règles de distanciation physique ; mettre en oeuvre des chartes promulguées par les instances professionnelles existantes ; avoir dans chaque structure un(e) référent(e) sécurité sanitaire au fait des procédures et des protocoles ; et à diffuser et mettre à disposition toutes les informations sanitaires indispensables (services médicaux, hôpitaux, centres de dépistage, urgences...)

90 socio-professionnels ont adhéré à la charte dans le Gard
et les départements voisins

Concrètement, cela se traduit par exemple par une réorganisation des visites à la grotte de la Salamandre. Les visites guidées avec des groupes de 50 personnes ont été remplacées par un autre format où chacun découvre à son rythme, renseigné au besoin par les guides. Au musée Haribo aussi l'accès aux espaces de visite est limité à 80 personnes et toutes les zones de contact sont désinfectées tout au long de la journée.

Lesly Reynaud, directeur de l'office de tourisme Provence occitane, et Amandine Thirot, directrice de l'office de tourisme Destination pays d'Uzès Pont du Gard. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Sur les deux destinations Pays d'Uzès Pont du Gard et Provence Occitane, pas moins de 90 socio-professionnels ont adhéré à la charte. Parmi eux, il y a donc le musée Haribo d'Uzès ou la grotte de la Salamandre à Méjannes-le-Clap... mais aussi le Pont du Gard, ou encore des sites des départements voisins comme l'Aven d'Orgnac (Ardèche) ou le parc Spirou (Vaucluse). "La démarche va au-delà du territoire. C'est bien que des lieux moteurs crédibilisent notre démarche", poursuit Lesly Reynaud.

La charte sera visible sur les sites internet des deux offices mais seront aussi visibles chez les différents professionnels sous forme d'autocollants avec un QR code à scanner. "Tous les professionnels qui veulent nous rejoindre sont les bienvenus", lance Lesly Reynaud, qui ajoute : "Les mesures sanitaires sont un enjeu pour le marketing. La charte n'est pas juste pour cette année, on veut la faire vivre dans le temps avec, peut-être, des adaptations."

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité