A la uneActualitésPolitique

MUNICIPALES À Saint-Hilaire-de-Brethmas, Jean-Michel Perret réélu avec 56,31% des voix

Jean-Michel Perret après sa victoire ce dimanche soir. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Jean-Michel Perret après sa victoire. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce dimanche soir, après un premier tour perturbé par le covid-19, après des semaines de confinement suivies par une campagne engagée et passionnée, le maire sortant Jean-Michel Perret est à nouveau sorti vainqueur à Saint-Hilaire-de-Brethmas.

Jean-Michel Perret et son adversaire Sylvie Galtier en plein échange. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Jean-Michel Perret et son adversaire Sylvie Galtier en plein échange. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Avec un score de 56,31% (soit 1 066 voix sur 1959 votants), le maire sortant de Saint-Hilaire-de-Brethmas repart pour un tour. Son adversaire, Sylvie Galtier, n’aura finalement pas réussi à renverser la vapeur. Elle finit cette campagne de deux ans avec un score de 43,69% (soit 827 voix). « Je suis forcément déçue. Ce soir, je tiens à remercier tous les électeurs et je ne regrette rien. La démocratie a parlé, on en prend acte », commente-t-elle à chaud avant d’analyser un peu plus son résultat : « Je ne suis pas amère, mais je suis déçue notamment par les 18% réalisés au premier tour par Simone Teissier ».

En effet, Sylvie Galtier estime que son score du premier tour (35%) additionné à celui de Simone Teissier (18%), la troisième candidate qui s’est retirée au second tour sans donner de consignes de vote, lui aurait permis de remporter l’élection dès le premier tour.

Les soutiens des deux concurrents se sont réunis devant la mairie. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les soutiens des deux concurrents se sont rassemblés devant la mairie. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Seulement, la réalité des urnes n’observe pas toujours une logique mathématique. Les scores du second tour, avec une participation à la hausse, démontrent que les voix de Simone Teissier ne lui ont pas suffisamment profité. Celui qui a tiré son épingle du jeu électoral se nomme une fois de plus Jean-Michel Perret.

Devant ses soutiens, sur le parvis de la mairie, il a lui-même rendu le verdict avec une légère émotion dans la voix et sous des applaudissements nourris. « Toute l’équipe et moi-même sommes heureux d’avoir gagné l’élection. Ça n’a pas été facile avec deux tours espacés de trois mois, dans une crise mondiale. ([…)] Mais on a fait le job. On a eu un mandat très compliqué de 2014 à aujourd’hui et j’espère, la seule chose que j’espère, c’est que ce sera un peu plus simple au prochain mandat », confie-t-il. On en reparle dans six ans.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

5 réactions sur “MUNICIPALES À Saint-Hilaire-de-Brethmas, Jean-Michel Perret réélu avec 56,31% des voix”

  1. Bravo a JM Peret victoire facile face à une equipe qui c’est tiré une balle dans le pied. Les Saint Hilairois n »ont pas ete dupe, sur les agissements de ce binome, qui ont mené une campagne a la limite de la régularité. Les coups de téléphone et autre texto n’ont pas suffit et c’est tres bien comme ca.

  2. Idem que JP Bres,content de la réelection.Et puis j’ai horreur qu’ont me spam de prospectus! La concurrente en a mis une quantité astronomique………..Bonjour les économies!

  3. Plus le phoning intrusif très limite. On peut se demander s’il est légal d’avoir accès à un fichier téléphonique juste pour faire une campagne électorale. Pas certain que la CNIL valide de telles méthodes.
    Cette dame (avec son binôme) a fait une très mauvaise campagne et multiplié les bourdes et propos ridicules ou caricaturaux incitant à voter pour son concurrent qui pourtant n’est pas exempt de grosses bourdes en matière d’urbanisme. Bourdes qu’elle a validées.
    Bref , inconsciemment, à son corps défendant , elle a été un excellent agent électoral du maire sortant. Elle pourra dire 2 mots à son chargé de la com.
    Au second tour entre 2 maux , certains ont choisi le moins pire y compris, à l’évidence des chiffres, chez les électeurs de Mme Teissier.

  4. Comment oser dire que la campagne a été propre ??? C’est fou de faire autant d’études et de comprendre aussi peu de choses. Elle recommence comme en 2014 ou pour le référendum, elle ne tire aucune leçon, ose parler d’une campagne digne avec toutes les salo…..qu’ils ont pu faire. Le pire n’est même pas le binôme avec Guy mais le duo qu’elle a formé avec son chargé de communication qui l’a menée droit dans le mur sans qu’aucun des colistiers n’ait l’intelligence de réagir et de s’opposer.
    Il y a tout de même 43% des gens qui ont apprécié cette façon de communiquer, c’est triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité