A la uneActualités

FAIT DU JOUR Le nouveau parc d’accrobranche « Air de nature » ouvre ce 1er juillet à Saint-Quentin-la-Poterie

Gaspard Maillard, Mathieu Sauze et Guillaume Resche ouvrent ce 1er juillet le parc d'accrobranche "Air de nature" à Saint-Quentin-la-Poterie. (DR)

C'est un projet engagé depuis 2015 qui voit enfin le jour à Saint-Quentin-la-Poterie. Le nouveau parc d'accrobranche "Air de nature" ouvre ce mercredi 1er juillet au cœur de la forêt communale...

Au-delà de l'attrait touristique du site, ses trois créateurs ont imaginé un lieu en accord avec le respect de la nature et le développement durable. "Avant tout, c'est la rencontre de trois gars du territoire de l'Uzège avec des valeurs et des intérêts communs", explique Guillaume Resche, un des piliers à l'origine du projet du parc d'accrobranche. Lui s'occupe du volet social, des projets pédagogiques et de la communication. Il y a aussi Gaspard Maillard, qui a déjà eu des expériences en tant que directeur de sites de pleine nature, qui va se charger du développement du projet. Et enfin, Mathieu Sauze, diplômé en construction en hauteur, s'occupera de la partie construction et mise en sécurité du site et des pratiquants.

À eux trois, ils ont toutes les compétences et les savoirs requis pour mener à bien leur petite entreprise qui chiffre à 300 000 € tout de même. Ils ont touché 100 000 € de subvention du fonds européen LEADER, cofinancé par la Région.

Sur le chemin de cette réussite étaient semées bon nombre d'embûches notamment la révision du PLU (plan local d'urbanisme) en fin d'année. Le permis de construire accepté en décembre, les travaux ont pu commencer en janvier dernier. C'était sans compter ensuite la crise sanitaire qui a engendré deux mois de retard. "La chance qu'on a eue, c'est qu'on a reçu tout le matos avant. On n'était pas au chômage technique. Mais après 5 ans de travail, c'était un peu le coup de grâce", confie Guillaume Resche.

Des tyroliennes jusqu'à 18 m de haut

Tout est bien qui finit bien, le parc ouvre bien ce matin. Hier encore, toute l'équipe était à pied d'oeuvre pour achever les derniers préparatifs. Le parc compte pour l'heure 10 parcours dans les arbres et une zone enfants. Trois parcours pour les enfants (entre 1 m et 1,35 m, où les installations sont à hauteur d'adultes pour leur permettre d'accompagner leurs enfants et de les rassurer) et sept pour les adultes (+ de 1,35 m). Pour les amateurs, trois sont exclusivement composés de tyroliennes pouvant monter jusqu'à 18 mètres de hauteur. L'idée c'est d'offrir une activité pour les touristes mais aussi pour les familles des environs.

Dix parcours sont disponibles sur le site. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Les trois associés ont opté pour un système de ligne de vie continue : impossible de se décrocher au beau milieu d'un parcours à plusieurs mètres au-dessus du sol. Les clients pourront profiter en toute sécurité de la quiétude du lieu étendu sur une colline de trois hectares plantés de pins maritimes, chênes verts et blancs et aussi quelques châtaigniers offrant un peu d'ombre et de fraîcheur.

Le site a ceci de particulier qu'il est basé sur une ancienne carrière de sable, exploitée pendant plus de 100 ans où la nature a su reprendre ses droits. Il paraissait donc essentiel pour les trois amis de concevoir leur projet dans un total respect de l'environnement. Le parc d'accrobranche est d'ailleurs créé sous la forme de SCOP (société coopérative et participative) en phase avec une économie sociale et solidaire.

Après l'effort, les clients pourront grignoter des tapas faits de produits locaux ou manger une glace bio sur la belle terrasse en bois de 110 m². (Marie Meunier / Objectif Gard)

À la rentrée, l'idée serait de mener un projet éducatif avec le public scolaire et péri-scolaire avec le centre social de Saint-Quentin-la-Poterie, en éduquant les enfants à l'environnement et au développement durable grâce notamment à un arboretum. La dimension écologique se retrouve aussi dans l'essence-même du parc puisque le parking est limité à 50 voitures pour limiter l'impact sur le milieu.

Les parcours ont été conçus avec du bois local et du câble. Les infrastructures "dernière génération" permettent aux arbres de ne pas être étranglés par les câbles et de poursuivre leur croissance. Et sur la jolie terrasse de 150 m², les visiteurs pourront déguster des produits et boissons locaux et même des glaces bio. On ne le dit jamais assez : après l'effort, le réconfort.

Marie Meunier

NB : Pour respecter les mesures afférentes au covid, le port du masque est obligatoire à l'accueil et pendant le briefing. Les clients devront se mettre du gel hydroalcoolique avant et après l'activité. "Air de nature" a signé la charte Sani'accueil, adoptée par l'office de tourisme "Destination pays d'Uzès Pont du Gard", pour garantir un accueil en toute sécurité aux visiteurs. Le parc est ouvert cet été, tous les jours de 9h30 à 19h30.  Formule premiers pas : 6€ ; formule petits pieds : 16€ ; formule aventure : 21€. Il est fortement conseillé de réserver avant de venir. Informations et renseignements sur Facebook ou sur le site Internet de "Air de nature".

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité