A la uneActualitésPolitique

SÉNATORIALES Denis Bouad pourrait finalement être tête de liste

Denis Bouad, président du conseil départemental du Gard. (Marie Meunier / Archives Objectif Gard)

Seul candidat en lice, le maire de Tresques et vice-président du conseil départemental Alexandre Pissas a été élu par 180 militants du Parti socialiste jeudi dernier pour les représenter aux prochaines Sénatoriales. Une faible participation qui inquiète en haut lieu laissant présager une défaite possible face à la Droite en septembre. En coulisse, la Gauche pousse donc Denis Bouad a lâcher le Département pour se présenter en tête de liste de la Gauche unie.

C'est une semaine décisive qui s'ouvre pour la Gauche gardoise en vue des Sénatoriales du 27 septembre 2020. Selon nos informations, la direction parisienne du Parti socialiste n'a pas dit son dernier mot et souhaite, avant d'avaliser le vote de la centaine de militants jeudi dernier, tenter le tout pour le tout afin de convaincre Denis Bouad, le président du Département du Gard d'accepter finalement d'être tête de liste pour les élections sénatoriales de la rentrée prochaine.

En réalité, le Parti socialiste est très inquiet à l'idée de perdre un sénateur. Simon Sutour ayant décidé de raccrocher, la Droite a une chance inespérée de récupérer deux sénateurs : Vivette Lopez et Laurent Burgoa. D'autant que ce dernier en est sûr : les grands électeurs socialistes le préfèrent à Alexandre Pissas... Sans compter que les partis d'extrême-Gauche, alliés naturels du PS, ne seraient pas forcément enclins à faire l'union derrière le socialiste. "Nous avons besoin d'avoir un sénateur de notre parti qui puisse accompagner parfaitement le territoire et faire remonter au plus près du terrain, les difficultés économiques et sociales", nous fait savoir un élu.

Denis Bouad de son côté, avait décidé de poursuivre l'aventure au Département après 2021. Mais la nouvelle équation de la Droite et le retour de terrain auprès des nouveaux grands électeurs, élus la semaine dernière, ne sont pas pour le rassurer sur les pleines chances de son parti de conserver un siège au Palais du Luxembourg. Il semble être aujourd'hui l'unique solution à la fois pour la Gauche mais surtout, pour contrarier les ambitions de la Droite. En effet, sa décision devrait impacter logiquement de l'autre côté de l'échiquier politique. Car avec Denis Bouad en face, il y a fort à parier que seule la tête de liste chez Les Républicains pourrait être élu. La guerre entre Vivette Lopez et Laurent Burgoa reprendrait ainsi de plus belle pour s'assurer la première place...

Contacté par notre rédaction, le président du conseil départemental semble se préparer à cette éventualité et n'est plus aussi catégorique ce dimanche matin. Lui qui réunira mercredi et jeudi prochain à l'Hôtel Édouard-Mouret l'ensemble des maires du Gard pour présenter les dispositifs d’aides aux communes du Département nous fait savoir "qu'il se laisse ces quelques jours pour décider définitivement. Il est certain que je ne souhaite pas que la Gauche sorte affaibli des sénatoriales." Les échanges de la semaine prochaine avec les plus de 300 maires du Gard devraient offrir l'occasion à Denis Bouad d'y voir plus clair. Une dernière fois...

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “SÉNATORIALES Denis Bouad pourrait finalement être tête de liste”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité