A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Ça bosse dur chez les Crocodiles

Les Nîmois ont eu deux séances aujourd'hui (photo Norman Jardin)

L’après-midi a été éprouvante pour les Nîmois. Benrahou et Deaux ont écourté leur entraînement. Quant à Meling il est resté au repos.

Les cigales chantaient très fort au domaine de la Bastide, et les Crocodiles transpiraient à grosses gouttes. À 18h, au début de l’entraînement, le thermomètre affichait encore 30°. La chaleur, combinée à l’absence de vent, donnait des conditions climatiques brûlantes. C’était difficile, mais c’est aussi à ce prix que les Nîmois pourront être prêts pour le début du championnat le 23 août (Nîmes – Brest, première journée de ligue 1).

Ripart a marqué sur une superbe lob (photo Norman Jardin)

Après un « Toro » qui a mis de l’ambiance, la suite de la deuxième séance de la journée a été plus studieuse. Quelques exercices de passes, puis des oppositions par petits groupes. Le staff nîmois travaillait avec vingt joueurs, plus un élément offensif à l’essai. Sidy Sarr s’entraînait à part avec le préparateur, Aurélien Boche.

Benrahou touché au genou droit

Une séance à laquelle Lucas Dias, toujours blessé, et Meling ne participaient pas. Le défenseur était resté au repos, mais a priori rien de grave pour le Norvégien qui avait travaillé le matin. Le staff nîmois décidait de ne prendre aucun risque avec ces joueurs. C’est en application de ce principe de précaution que Lucas Deaux, le milieu de terrain, écourtait son entraînement. « Il n’y a pas lieu de s’inquiéter » déclarait Reda Hammache au sujet de l’ancien Guingampais. Comme il vaut mieux prévenir que guérir, les joueurs stoppent l'entraînement à la moindre alerte.

Sidy Sarr s'est entraîné à part (photo Norman Jardin)

En plein milieu d’une opposition, Yassine Benrahou s’écroulait de douleur. C’est son genou droit qui lui faisait mal. Toutes affaires cessantes, le milieu de terrain regagnait les vestiaires en boitillant. « Il n’y a rien d’alarmant pour Yassine, il faut qu’il passe des examens » tempérait, à ce sujet, le directeur-sportif du Nîmes Olympique.

Touché au genou droit, Benrahou a écourté sa séance (photo Norman Jardin)

L’après-midi a été décidément éprouvante pour les Crocodiles, puisque à la suite d’une chute, le capitaine Anthony Briançon s’est écrié « Mon poignet ! ». Mais le robuste défenseur nîmois en a vu d’autres, et il a repris rapidement sa place. Plus de peur que de mal, et les Crocodiles ont montré de bonnes choses cet après-midi.

Les joueurs nîmois se remettront deux fois au travail demain, et une fois jeudi, avant d’affronter Grenoble vendredi à Saint-Marcellin (Isère) pour leur second match de préparation.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité