A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Contre l’OM, les Crocos entament la dernière ligne droite de leur préparation

Lors du dernier match contre Marseille, Lucas Deaux avait trouvé le chemin des filets (Photo archives Anthony Maurin)

Quatrième match de préparation et premier gros test aux Costières pour le Nîmes Olympique. À deux semaines du début du championnat les Crocos reçoivent l'Olympique de Marseille, deuxième de Ligue 1 en 2020. L'occasion de dresser un premier bilan de cet avant-saison. 

J-14 avant le début du championnat. Après ses trois premiers matches amicaux, Nîmes Olympique affiche un bilan comptable peu rassurant de deux défaites (1-0 contre Strasbourg (L1), 2-0 contre Grenoble (L2) et un match nul (1-1, contre Rodez). "À Guingamp, nous avions gagné nos six matches de préparation et nous étions descendus en fin de saison, tempère Lucas Deaux. Avec l'expérience j'ai appris à ne plus me fier aux amicaux. L'essentiel est que tout le monde se porte bien et qu'il n'y ait pas trop de blessés pour que le coach puisse compter sur tout le monde dès le premier match officiel. On peut dire ce qu'on veut en interview d'avant-saison, mais seuls les résultats comptent par la suite."

Si pour le milieu de terrain nîmois il ne faut pas s'alarmer de l'absence de victoire des Crocos en préparation, le contenu des matches, lui, est à analyser. "Contre Grenoble, on est passé au travers, reconnaît-il. Face à Strasbourg, on manquait de rythme mais le contenu était cohérent. Par séquences, contre Rodez, nous avons su imposer notre pressing et nous créer des occasions." 

Marseille ? "Un gros test"

Ces bonnes périodes, les Crocos devront les multiplier pour rivaliser avec Marseille, second du dernier championnat. "Ce sera un gros test pour nous, annonce Lucas Deaux. L'objectif est de montrer le moins de failles possible car les grosses équipes en profitent immédiatement. C'est sûr qu'il est toujours plus agréable de gagner quand on est compétiteur, mais l'objectif de la préparation est surtout de monter progressivement en puissance et de prendre confiance." 

Contre l'OM, les hommes de Jérôme Arpinon retrouveront le stade des Costières mais pas leurs supporters, le match se disputant à huis-clos. "Personnellement, je joue au football pour vivre des émotions. Sans public ce n'est pas pareil, estime Lucas Deaux. Moi qui suis fan de NBA, je me fais chier (sic) actuellement en regardant les matches. À mon avis, les matches à huis-clos vont avantager les grosses équipes. Nous, on a besoin d'un public qui nous sublime et qui instaure un climat hostile pour l'adversaire. J'espère que les supporters pourront revenir le plus tôt possible." 

Lamine Fomba contre Rodez. (Photo Anthony Maurin)

Au rang des points faibles des Crocos l'an passé, le milieu de terrain sera particulièrement scruté contre Marseille. À ce poste, Lucas Deaux, Lamine Fomba et la recrue Andrés Cubas devraient se partager le plus gros du temps de jeu. "Quand il jouera, ce sera lui qui décrochera et sera chargé de la première relance, indique Lucas Deaux, en parlant de l'international paraguayen. Si je suis aligné aux côtés de Lamine Fomba, on permutera en fonction des actions."

Globalement décevants pour leur première saison au club, l'ancien Guingampais et l'ex-Auxerrois se présentent revanchards. "L'an dernier je suis arrivé sans préparation, rappelle Lamine Fomba. J'ai mis du temps pour prendre confiance et m'adapter à la Ligue 1. Je dois faire mieux dans tous les domaines. L'an dernier, j'ai fait une saison blanche sur le plan statistique et je veux remédier à ça. Je suis venu pour m'imposer à Nîmes."

"Les sifflets des Costières, poursuit-il, c'était dur à vivre. J'ai passé quelques mauvaises nuits mais mon entourage a toujours été derrière moi pour m'encourager. Désormais, j'ai envie d'enchaîner les bons matches pour convaincre."

L'an passé, Lucas Deaux (à gauche) s'est souvent entraîné à part. (Photo archives Objectif Gard)

De son côté, Lucas Deaux a profité du confinement pour se refaire une santé. "Pendant cette longue période d'arrêt, il fallait regagner en foncier pour aborder la saison le mieux possible physiquement, avance-t-il. Je travaille beaucoup hors séance pour combler le déficit que j'ai pu accumuler avec l'âge et les blessures. Je fais désormais du cross-fit pour renforcer mon dos, mes lombaires, mes ischios et mes mollets. On verra si ça porte ses fruits." 

Motivés à faire mieux que la saison dernière, Lucas Deaux et Lamine Fomba devraient à nouveau avoir du temps de jeu, ensemble ou aux côtés d'Andrès Cubas, contre Marseille. De quoi peaufiner leur préparation avant une saison qu'ils envisagent avec une dose raisonnable d'optimisme. "En tout cas, le groupe est plus fort que l'an dernier, veut croire Lamine Fomba. On se connaît mieux et on a plus de repères." Mais seule la vérité du terrain viendra peut-être confirmer les ressentis de la préparation.

Boris Boutet

Ce dimanche, à 20 heures, Nîmes reçoit Marseille au stade des Costières. Match à huis-clos. 

Et aussi : le quotidien avec le Covid

Contrairement à de nombreux clubs professionnels, le Nîmes Olympique est pour l'heure épargné par le Covid-19. "C'est un peu pénible d'être testés tous les deux jours mais il faut le faire, témoigne Lucas Deaux. Quand j'étais plus jeune, je me moquais des Japonais avec leurs masques dans la rue. Mais finalement, par la force des choses, on doit faire comme eux. Le port du masque commence à rentrer dans les mœurs, c'est une bonne chose. De mon côté, plus le championnat approche plus je fais attention quand je reçois du monde à la maison. Je demande à mes invités s'ils se sont fait tester et je garde mes distances si ce n'est pas le cas." 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité