ActualitésCulture

PONT-SAINT-ESPRIT Dix artistes spiripontains exposent au prieuré Saint-Pierre

Johan Caqueux réalise des bas-reliefs qu'on trouve souvent sur les façades de bâtiments. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Jusqu'au 28 août, deux expositions se tiendront dans des lieux exceptionnels de la Ville dans le cadre de l'opération "L'art à Pont". Au Prieuré Saint-Pierre, les visiteurs pourront découvrir ou redécouvrir dix artistes spiripontains peintres et sculpteurs. Mini-portraits de quatre d'entre eux.

Johan Caqueux. Installé à Pont-Saint-Esprit depuis un an, cet artiste expose un type de sculpture un peu particulier : des bas-reliefs en enduit. On les retrouve habituellement sur les façades des bâtiments. "Ça se faisait beaucoup à Nice", atteste l'artiste qui y a beaucoup travaillé. Pour les motifs, il s'inspire surtout du style romain. Mais on peut voir une danseuse clin d’œil à l'oeuvre d'Edgar Degas ou un penseur, réinterprétation du fameux modèle de Rodin. Il travaille aussi sur brique. Johan Caqueux a été formé par une association dans la lignée des Compagnons.

À côté de son métier de coiffeuse, Laurence Guigou réalise des nus en argile, toujours sans modèle. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Laurence Guigou. On reste dans la sculpture avec cette artiste qui travaille essentiellement avec de l'argile. Laurence Guigou ne se base sur aucun modèle pour créer ses nus : "C'est comme ça vient", atteste-t-elle. En dehors, la Spiripontaine est coiffeuse. Ce n'est pas pareil mais on peut dire que le "manuel", c'est son dada. Déjà jeune, elle s'adonnait à la peinture. Elle a commencé la sculpture il y a 10 ans et a tout appris de Laurence Magnier, qui a changé de région depuis. Désormais, elle vole de ses propres ailes.

Jean-François Brahin, habitant Pont-Saint-Esprit depuis près de 60 ans, avec son ami écrivain, Michel Humbert. On voit sur la gauche le fameux tableau de Notre-Dame-de-Paris, peint trois semaines avant l'incendie. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Jean-François Brahin. "Celui-là, je l'ai peint environ 3 semaines avant l'incendie de Notre-Dame-de-Paris", lance Jean-François Brahin en désignant une de ses toiles aux couleurs vives, où on voit encore la cathédrale surmontée de sa flèche. L'artiste s'inscrit dans la lignée de Matisse, donnant seulement dans le figuratif. Spiripontain depuis 60 ans, ses peintures comptent parmi les collections des musées de France. Sa technique ? Il se rend sur place pour tracer quelques croquis avant de peindre à l'atelier. Les peintures qu'on voit là sont d'ordinaire accrochées aux murs d'une galerie parisienne qui a accepté un prêt pour quelques semaines.

Pendant le confinement, Vanessa Monteil a peint 107 tableaux : que des paysages. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Vanessa Monteil. Prolifique. C'est le mot qu'on pourrait employer pour qualifier le confinement de Vanessa Monteil. À compter du 17 mars, en 90 jours, elle a peint pas moins de 107 tableaux. Un joli nombre quand on sait que beaucoup d'artistes ont ressenti un blocage durant cette période stressante. L'originalité c'est que Vanessa a représenté des choses qu'elles n'a jamais peint auparavant : des paysages. Enfin des suggestions et des recompositions de paysages. Plutôt branchée abstrait d'habitude, on peut supposer que le rêve d'évasion l'a emporté. "J'ai pris des couleurs que je n'utilise jamais non plus. Il y a même du rose...", plaisante-t-elle. Journaliste et photographe de métier, elle s'est mise à peindre après la rencontre avec une artiste, qui l'a amené à pousser la porte d'un atelier pour prendre des cours. Nouvelle corde à son arche, Vanessa Monteil a maintenant trouvé son art.

Marie Meunier

Dans le prieuré, les visiteurs pourront aussi voir les œuvres d'Élisabeth Culty, Sandrine Hassapis, Karine Montagne, Virginie Peyric, Michel Van Hamme ou encore Jessica Villeneuve... L'exposition est visible tous les jours de 15 à 18h. Entrée libre. Le respect des règles sanitaires est de mise.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité