ActualitésSociété

NÎMES L’ancienne présidente du comité de quartier du Chemin-Bas d’Avignon, Fatima Mansouri, nous a quittés

Fatima Mansouri est décédée à l'âge de 74 ans. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Fatima Mansouri est décédée à l'âge de 74 ans. (Photo prise en 2012 : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

C'est une grande figure du Chemin-Bas d'Avignon qui nous a quittés. Fatima Mansouri est décédée le mercredi 19 août 2020, à l'âgé de 74 ans.

Née en Algérie, Fatima Mansouri est arrivée à Nîmes en 1959, à l'âge de 13 ans. La jeune fille, ses parents, ses frères et ses sœurs élisent domicile dans le bâtiment B1, situé à la sortie du Chemin-Bas d'Avignon et bordant l'avenue de Bir-Hakeim. Les années passent. Des années de bonheur rythmées par de nombreuses fêtes organisées au sein du quartier comme la Fête du muguet, les fêtes foraines...

En ce temps-là, le quartier était très animé. En 1970, âgée de 24 ans, Fatima Mansouri, alors préparatrice en pharmacie, quitte la Cité des Antonin pour suivre son époux militaire jusqu'en Algérie. Deux enfants naîtront de cette union, une fille et un garçon (décédé depuis à l'âge de 21 ans des suites d'un cancer). Après une séparation, elle revient à Nîmes avec ses deux enfants en 1976.

En 2012, à l'occasion d'une interview et alors qu'elle occupait le poste de présidente du comité de quartier, Fatima Mansouri racontait sa nostalgie, désolée du changement qui s'est opéré dans ce "village" qu'elle chérissait, usant des mots "sectarisme, division des communautés, délinquance, incivilités" mais aussi "amalgames et racisme."

Dans sa lutte pour la défense de son quartier qu'elle menait avec d'autres associations, Fatima était tous azimuts, n'hésitant pas à faire la leçon à ceux qui tentaient de lui tenir tête. "Je rêve de retrouver le quartier de ma jeunesse, confiait-elle en 2012. Je veux lui rendre tout ce qu'il m'a donné. J'aimerais voir à nouveau de la mixité. Ce quartier s'est construit comme ça, ce sont ses origines et j'aimerais qu'il les retrouve."

L'hommage de Christian Bastid, conseiller départemental PCF de Nîmes

"C'est avec une grande tristesse que je viens d'apprendre le décès de Fatima Mansouri, membre d'une famille très connue sur notre ville, notamment ses frères qui ont porté le maillot de Nîmes Olympique, expose l'élu communiste Christian Bastid. Femme engagée, rebelle, elle aura marqué de son empreinte le mouvement associatif du Chemin-Bas d'Avignon. Toujours la main sur le coeur, révoltée, elle n'aura jamais ménagé son temps pour la défense des plus faibles.

Elle fut ma suppléante lors des élections cantonales de 2011 sur le canton de Nîmes III. Alain Clary, conseiller général, ne se représentant pas, elle aura mené une campagne exemplaire auprès des habitants pour permettre notre élection. Je garde d'elle le souvenir d'une femme entière et d'une grande générosité humaine. J'adresse à toute sa famille mes plus sincères condoléances". Les obsèques de Fatima Mansouri auront lieu ce vendredi 28 août au cimetière du Pont-de-Justice à Nîmes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité