ActualitésPolitique

POLITIQUE « Territoires de progrès », un mouvement qui se veut « en marche et de gauche »

Félix Meysen, secrétaire national de "Territoires de progrès" et Laurent Mespoulet, animateur d'un comité En Marche de Nîmes (Photo Corentin Corger)

Ce samedi matin, Félix Meysen, attaché parlementaire de la députée Françoise Dumas, a présenté localement le mouvement "Territoires de progrès" dont il est le délégué départemental et le secrétaire national. Un petit parti soutenu par les ministres Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt, qui veut remettre davantage des idées de gauche au sein d'En Marche. 

En octobre 2019, Félix Meysen faisait partie des 75 élus et militants signataires d'une tribune pour demander la création d'un pôle de Gauche au sein de la majorité présidentielle. L'attachée parlementaire de la députée LREM Françoise Dumas est parvenu à ses fins puisqu'il est désormais secrétaire national et délégué départemental du mouvement "Territoires de progrès", fondé en février 2020. Ce dernier est soutenu à Paris par Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt, respectivement ministre des affaires étrangères et chargé des comptes publics.

Ce samedi matin, c'est au niveau local, au bar l'Ever'in de Nîmes, que le militant de 28 ans est venu présenter le manifeste élaboré par ce nouveau parti et les grands axes défendus. Accompagné de Laurent Mespoulet, animateur d'un comité En Marche sur Nîmes, ancien membre du Parti Socialiste et désormais adhérent de "Territoires de Progrès" qui a pris la parole en premier. "On peut être marcheur et de gauche", lâche celui qui était positionné au onzième rang sur la liste "Nîmes Ensemble" de David Tebib lors des élections municipales de 2020.

"Nous sommes là pour évoquer la grande coalition gouvernementale qui a pour but d'associer une multitude de partis à un projet commun et "Territoire de Progrès" s'y inscrit", commence Félix Meysen. Ce mouvement national qui compte une quarantaine de membres dans son comité exécutif, ambitionne de se déployer sur tout le territoire. On retrouve dans les adhérents, des militants et élus locaux qui ont appelé à voter Emmanuel Macron en 2017. Avec une volonté commune de remettre sur la table des idées de gauche "pour ne pas laisser le champ libre au seul centre droit au sein de la majorité présidentielle" peut-on lire dans le manifeste du parti.

En présence de Françoise Dumas et Valérie Rouverand

"Le régime présidentiel est trop centralisé avec des petits partis qui n'ont pas leur voix au chapitre. On veut rapprocher le citoyen des décisions politiques", poursuit dans son allocution celui qui a été exclu du PS en juillet 2019 pour avoir été photographié en train de tracter pour LREM durant la campagne des européennes. Le social démocrate a détaillé les cinq axes forts du programme : la république inclusive, le réformisme écologique, l'économie d'avenir, l'égalité des chances et l'Europe de la paix. Devant une assistance composée d'une vingtaine de personnes avec des citoyens engagés, des animateurs de comité et Françoise Dumas en personne, venu soutenir son poulain.

Mais aussi Valérie Rouverand, élue d'opposition à la Ville de Nîmes, qui s'est encartée au parti macroniste durant la campagne électorale menée au côté d'Yvan Lachaud et qui pourrait briguer la tête de LREM dans le Gard. Pourquoi pas un futur soutien important localement pour Félix Meysen qui pour le moment cherche surtout à se faire connaître auprès des citoyens, "le mouvement politique est naissant. Nous n'avons pas de relais politiques importants et ce n'est pas notre objectif. Nous ne cherchons pas à toucher les têtes d'affiche." Le lancement officiel de "Territoires de Progrès" aura lieu le 19 septembre à Paris.

Corentin Corger

Etiquette

1 commentaire sur “POLITIQUE « Territoires de progrès », un mouvement qui se veut « en marche et de gauche »”

  1. «  »On peut être marcheur et de gauche » »
    Non ce n’est pas possible. Le « en même temps » ne joue pas ici.
    « Le social démocrate a détaillé les cinq axes forts du programme : la république inclusive, le réformisme écologique, l’économie d’avenir, l’égalité des chances et l’Europe de la paix »
    et bla bla bla. Du baratin c’est tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité