A la uneActualités

GARD Un probable cas autochtone de dengue dans le département

(Photo DR)

L’Agence régionale de la santé (ARS) Occitanie fait savoir, dans un communiqué, que notre département connaît un probable cas autochtone de dengue.

« Une transmission du virus de la dengue est fortement suspectée dans le Gard, chez un proche d’une personne de retour d’une zone à circulation active du virus, explique l’ARS. Des actions de terrain sont d’ores et déjà mises en place. » Concrètement, c’est un cas importé qui est à l’origine de cette contamination. Cette personne revenait d’une zone à risque et a sans doute contaminé un membre de sa famille dans le Gard.

La personne contaminée n’ayant pas voyagé dans une zone dite à risque dans les quinze jours précédant l’apparition des symptômes, ce cas est donc considéré par l’ARS comme autochtone. La dengue, dont les symptômes sont proches de ceux de la grippe, se transmet par l’intermédiaire de la piqûre d’un moustique tigre lui-même infecté.

Pour éviter une éventuelle propagation du virus, les services de l’État, l’ARS, Santé publique France, les professionnels de santé du secteur et l’opérateur de démoustication ont mis en place des mesures renforcées de prévention à proximité du cas et de la zone concernée.

Une action ciblée de démoustication est organisée autour du lieu de résidence de la personne concernée ainsi que des lieux qu’elle a fréquenté. Une campagne d’information préalable des riverains accompagnera cette opération. Une enquête épidémiologique de proximité va également être menée après confirmation de cet éventuel cas autochtone, pour identifier d’éventuelles autres personnes malades. Les professionnels de santé du secteur ont été quant à eux sensibilisés au repérage des personnes malades et à leur signalement auprès de l’ARS.

Attention aux moustiques !

D’une manière générale, il est recommandé de limiter la prolifération des moustiques en éliminant les endroits où l’eau peut stagner et servir de nids aux moustiques, de changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine, de vérifier le bon écoulement des eaux de pluie en nettoyant régulièrement les gouttières et caniveaux, de couvrir les réservoirs d’eau et les petites piscines hors d’usage ou encore d’évacuer l’eau des bâches ou de la traiter à la javel.

Par ailleurs, l’élimination des lieux de repos des moustiques adultes est également préconisée en débroussaillant les herbes hautes et les haies, en élaguant les arbres, en ramassant les fruits tombés et les débris végétaux, en limitant l’arrosage et globalement en entretenant les jardins.

Th.A

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité