ActualitésCulture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Exposition : Henri Révoil se dévoile à la Tour Philippe le Bel

L'exposition "Henri Révoil et la protection moderne du patrimoine" a été inaugurée à l'occasion des Journées européennes du patrimoine en présence de William Révoil, son descendant de cinq générations. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Connaissez-vous Henri Révoil (1822-1900) ? Cet homme, originaire de Mouriès (13), a consacré sa vie à l'étude, la restauration et à la mise en valeur des monuments historiques de la Provence. Dans la lignée de Prosper Mérimée.

Une exposition lui est consacrée à la Tour Philippe le Bel à Villeneuve-lez-Avignon jusqu'au 18 octobre. Elle a été inaugurée à l'occasion du lancement des Journées européennes du patrimoine, en présence de son arrière-arrière-arrière petit-fils, William Révoil. Vous pourrez y découvrir tout un pan du travail de celui qui est devenu architecte des monuments historiques en 1847.

Dans les vitrines, les visiteurs pourront admirer les croquis, notes, plans, documents d'archives, vestiges du travail d'Henri Révoil. Étudiant aussi bien les architectures romanes qu'antiques, il a beaucoup œuvré dans le Sud de la France en restaurant les abbayes cisterciennes du Thoronet, de Silvacane et de Sénanque, l'abbaye de Montmajour, l'église et le cloître de Saint-Trophime à Arles, deux de Vaison-la-Romaine, la maison romane de Saint-Gilles ou encore le fameux pont Saint-Bénézet à Avignon. Celui-là même qui reliait autrefois la tour Philippe le Bel.

Les visiteurs pourront profiter de l'exposition jusqu'au 18 octobre et découvrir les notes de voyages, les dessins, les plans, les documents d'archives, etc. de cet homme nommé architecte des monuments historiques en 1847. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C'est lors d'une rencontre aux journées du patrimoine 2019 que l'idée d'une exposition sur Henri Révoil a germé. Ses descendants, William et son frère, se sont beaucoup intéressés à sa vie, tout comme leur père. "Nous nous transmettons tous ses effets personnels de génération en génération mais son histoire s'est un peu perdue", raconte-t-il. À travers cette exposition, on retrouve tout un travail à cheval entre la technique, artistique et politique.

Un instrument de mesure breveté et expérimenté par Viollet-le-Duc

Comme Prosper Mérimée, Henri Révoil était doté de la conscience patrimoniale et de la nécessité de le préserver. C'est en 1887, sous la IIIe République, que la première loi sur la conservation des monuments et des objets d'art "ayant un intérêt artistique" voit le jour. Henri Révoil est le fils de Pierre Révoil, directeur de l'école des Beaux-Arts de Lyon et peintre réputé, élève de David, connu pour ses scènes troubadour. Une influence qui se retrouvera dans le travail d'Henri. Il est aussi le premier collectionneur à former un cabinet composé d'objets précieux du Moyen Âge et de la Renaissance. Tout est désormais conservé au Musée du Louvre et exposé au Musée national de Cluny.

Nommé architecte diocésain de Montpellier, Nîmes, Aix-en-Provence et Fréjus, Henri Révoil a, à ce titre, reçu de nombreuses commandes notamment dans le Gard où il a construit plusieurs églises notamment celle de Garons en 1852. L'architecte avait même un buste à son effigie aux Jardins de la Fontaine à Nîmes, ville à laquelle il a rendu service. La cérémonie d'inauguration avait eu lieu le 12 novembre 1906 mais le bronze a finalement été fondu sous le Régime de Vichy en 1942.

Une visite commentée gratuite de l'exposition est prévue le samedi 17 octobre à 15h sur réservation auprès de l'office de tourisme de Villeneuve ou au 04 90 03 70 60. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans une des vitrines est également exposé son téléiconographe, un instrument qu'il a mis au point pour dessiner avec précision des éléments architecturaux éloignés. Cet outil a été breveté en 1869 et a été expérimenté par Viollet-le-Duc au château de Pierrefonds (Oise).

Marie Meunier

Une visite commentée gratuite de l'exposition est prévue le samedi 17 octobre à 15h sur réservation auprès de l'office de tourisme de Villeneuve ou au 04 90 03 70 60.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité