ActualitésSociété

LE 19H À Vallabrègues, on compte sur les poules pour réduire les déchets

Les poules contribuent à diminuer 20 à 30% des déchets ménagers. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Après l'ouverture de son poulailler collectif, la municipalité (*) de Vallabrègues cherche des bénévoles pour s'occuper des volatiles. 

Il y a une dizaine d'années, un jardin partagé sortait de terre à Vallabrègues, juste à côté du cimetière. Au fil des saisons, les cultivateurs, qu'ils soient expérimentés ou amateurs, font pousser sur leur parcelle d'une soixantaine de mètres carrés les fruits et les légumes de leur choix. Francis Valat, conseiller municipal en charge de ce jardin partagé, foule régulièrement les allées qui quadrillent la trentaine de lopins.

"Leur organisation, très différente de l'un à l'autre, est révélatrice de la personnalité des jardiniers", lance-t-il. Et si Francis Valat se permet d'en parler - et jamais de juger - c'est parce qu'il les connaît bien, tous se connaissent bien. Car, bien plus qu'une alimentation saine à coût réduit, ce jardin partagé permet de créer du lien social. "Ici, on parle beaucoup plus qu'on ne travaille, s'amuse le conseiller municipal. C'est un lieu convivial où le mot partage prend tout son sens." Un partage entre les jardiniers, mais pas que, puisque régulièrement, ils donnent une partie de leur production à la Banque Alimentaire.

L'expérience a donc porté ses fruits et fait germer une nouvelle idée dans la tête de Francis Valat. Le projet a mûri, il est désormais en développement. Une dizaine de poules et deux coqs ont rejoint l'enclos construit à quelques pas du jardin partagé, à côté de l'ancienne cave coopérative et des ruches, elles aussi collectives. "Les enjeux sont multiples. D'abord éducatif puisque nous envisageons de faire venir les élèves de la commune. Mais aussi écologique puisque les poules aident à réduire les déchets ménagers. Selon des études, les poules contribuent à diminuer les déchets des foyers de 20 à 30%. Et puis, il y a les œufs que nous pensons vendre à un prix attractif. L'objectif n'est pas de faire du bénéfice, mais de pouvoir payer les graines que nous donnons aux poules en compléments des déchets."

Reste à savoir comment faire fonctionner ce poulailler collectif. Pour l'heure, les habitants sont invités à apporter leurs restes et épluchures de fruits et légumes directement sur site. Mais un service de ramassage pourrait être mis en place ; le projet est en réflexion. Toujours en ce qui concerne le fonctionnement, la municipalité recherche des bras pour s'occuper de ce poulailler. L'appel à bénévoles est lancé. En espérant que l'annulation des élections municipales (lire ci-dessous) ne viennent pas mettre du plomb dans l'aile au projet...

Le reportage en vidéo

Stéphanie Marin

* Ce reportage a été réalisé avant l'annonce de la décision du tribunal administratif de Nîmes concernant l'annulation de l'élection municipale de Vallabrègues

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité