A la uneActualités

LA PAUSE Brocante géante à Nîmes ce dimanche

Sur les allées Jean-Jaurès, la manifestation attire exposants et acheteurs.

La Tour Magne en fond, la brocante du Jean-Jaurès est un rendez-vous annuel immanquable (Photo Anthony Maurin).

La grande brocante a lieu jusqu'à 17h ce dimanche 27 septembre 2020. Sortie familiale par excellence, ce type de rendez-vous s'est fait rare depuis le début de la crise sanitaire. Le Lions club Nîmes Doyen est à l'organisation.

Chaque année le Jean-Jaurès accueille cette manifestation au printemps mais, confinement oblige, l'édition 2020 n'avait jusqu'ici pas pu de se faire dans de bonnes conditions. Aujourd'hui, la sortie dominicale des Nîmois et des Gardois peut se faire sans encombre, en conservant toutefois les distanciations et en mettant le masque même s'il n'est pas obligatoire (aucune signalétique ne l'impose).

Une brocante, un vide-grenier, on trouve de tout au Jean-Jaurès ce dimanche (Photo Anthony Maurin).

Le temps perdu a donc été rattrapé même si tous les vendeurs prévus à l'origine ne sont certainement pas venus. En tout cas, une très grosse centaine d'exposants (voire plus) a pu attirer l'oeil des amateurs, des chineurs, des badauds ou des simples curieux qui se sont retrouvés là par le plus grand des hasards et qui n'ont pas laissé passer leur chance pour dénicher la bonne et inattendue affaire de la place Jules Guesde à la rue du Mail.

Comme vous le voyez la sécurité sanitaire est au coeur des attentions de chacun et les masques sont bien présents sur l'événement (Photo Anthony Maurin).

Parmi ces exposants, des professionnels mais aussi des particuliers. Ainsi, toutes les bourses peuvent se sentir concernées par un achat coup de coeur. Ici, on négocie, c'est la base des rapports sociaux. Mais ici aussi on se fait conseiller, on pose des questions, on discute, on chambre, on parle fort, on espésouille comme on dit en patois mais si on peut se laver les mains avant et après c'est encore mieux. On regarde de plus près et on se projette dans de la décoration intérieure. Certaines âmes charitables pourront même faire plaisir à un être aimé !

(Photo Anthony Maurin).

Certains se contentent d'une grande tasse avec Bourriquet imprimé dessus (pour deux petits euros seulement) quand d'autres contractent un crédit pour se payer une rareté qui ne peut être trouvée que sur ces brocantes chères aux Français. Surtout quand il n'y en a qu'une et que le public est venu en nombre comme c'est le cas ce dimanche dans la cité des Antonin. Toutes les époques, tous les styles, des marques et des productions diverses et variées feront le plaisir de chacun. Allez-y, car une chose est sûre, ça ne coûte rien de se balader au gré des stands et des curiosités !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité