Faits Divers

NÎMES La police appelée pour une séquestration, mais il s’agissait d’un couple en plein ébats amoureux !

photo illustration

C'est un appel au commissariat de Nîmes qui a déclenché, jeudi après-midi, l'intervention des forces de l'ordre.

La jeune femme qui contacte l'hôtel de police n'est autre que la fille de la femme séquestrée dans son appartement. Lors de l'appel téléphonique la fille affirme que sa mère est en mauvaise posture face à son agresseur ! Les policiers se déplacent, et rapidement la personnalité de l'homme suspecté de cette arrestation arbitraire intrigue et inquiète davantage l'équipage.

"L'agresseur" était sorti de prison le matin même et il avait déjà été sanctionné pour des violences sur sa compagne. A-t-il dès sa libération pris en otage son ex? Pas du tout, la séquestration évoquée lors de l'appel téléphonique n'était absolument pas de rigueur. Le couple était en train de se retrouver dans l'intimité, en plein ébats amoureux. L'homme a été placé en garde à vue quelques minutes mais très rapidement relâché, sans aucune poursuite à son égard. Et devinez où il est allé se réfugier dès sa sortie du commissariat ?

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité