A la uneActualitésSociété

SANTÉ La rubrique du Panoramix gardois

Les poux, une longue histoire d'amour à laquelle on peut mettre un terme avec l'huile de coco !

Le docteur Paul Sammut, herboriste nîmois, vous propose son remède contre les poux (Photo Anthony Maurin)

C'est le 1er octobre et nous en profitons pour lancer une petite rubrique mensuelle avec l'aide précieuse du docteur Paul Sammut, herboriste nîmois aux talents divers. Aujourd'hui, un mois après la rentrée scolaire, parlons des poux et de leur attachement aux têtes de tous crins.

Si vous n'avez pas connu, étant jeune, les shampooings au vinaigre sur l'évier de la cuisine, tant mieux pour vous ! Aujourd'hui et avec les bons conseil du docteur Sammut qui a son échoppe en face de la Maison carrée, la nature reprend ses droits tout en douceur pour permettre aux Gardois d'oublier cette histoire de poux.

Comment sait-on si on a des poux ? À question idiote, réponse très simple : " La tête vous gratte ! " plaisante le docteur. " Il faut savoir que les poux ne sautent pas d'une tête à l'autre. Ils se transmettent par contact là où il y a des cheveux. Les échange de casquette, de chapeau, d'écharpe ou même par des câlins sont les principaux vecteurs de poux ! Les poux nagent, c'est pour cela qu'à la piscine on met un bonnet ", poursuit le docteur qui précise que la literie (draps, taies...) doit quant à elle être lavée à 60°C.

Huile essentielle et hydrolat pour prévenir

Déjà et avant de guérir, on peut prévenir l'arrivée des poux en utilisant un répulsif naturel, comme tout ce que le docteur Sammut propose. " Sur la literie, les canapés, les écharpes et les bonnets mais aussi dans la voiture, on peut pulvériser de l'huile essentielle de lavande. On peut aussi en mettre à la base du cou des membres de la famille. Ce que je fais, moi, c'est que je dilue dix gouttes d'huile essentielle de lavande dans 100ml d'hydrolat de lavande ! ", ajoute Paul Sammut qui relève que l'hydrolat est mieux que l'eau car il est difficile de mélanger correctement eau et huile...

Ce que vous pouvait acheter chez le docteur Sammut contre les poux (Photo Anthony Maurin).

À titre informatif, il est préférable d'utiliser l'huile essentielle de lavande "vraie" chez l'enfant de plus de six ans (surtout sur une zone comme le cou). Pour le lavandin, attendez que les enfants soient âgés de plus de 12 ans. Pour l'aspect purement curatif, une solution est facile à mettre en place et moins onéreuse que de nombreux shampooings pas toujours efficaces, loin de là.

Coco pour guérir

Pas besoin de stresser, les poux ne sont que des poux et on peut s'en séparer facilement même s'ils aiment  bien s'installer sur nos têtes. Que doit-on faire si on constate qu'il y a ces bestioles peu ragoûtantes dans la famille ? Oui, les parents peuvent être, eux aussi, porteurs ! " Un pou respire sur les côtés de son corps alors pour le tuer, il faut l'asphyxier. Pour l'asphyxier, le plus simple est d'utiliser un corps huileux et le mieux, c'est l'huile de coco ! " relève le docteur Paul Sammut. La coco, dans certaines cultures, est très utilisée. C'est bon pour les cheveux, ça les nourrit et vous pouvez même l'utiliser au quotidien pour les cheveux secs.

Aparté pour les adorateurs de vinaigre qui pourront tout de même l'utiliser pour rincer les cheveux après le shampooing s'ils ont envie de faire briller leurs tifs ou d'enlever le calcaire qui les ternit. Une cuillère à café dans un flacon de 250ml sont largement suffisants !

Mais revenons à l'huile de coco et à nos poux. La bouteille de 500 ml coûte 19 euros " Il y a de quoi faire ! ", note le docteur en bons conseils. " Ajoutée à trois gouttes de lavande qui peuvent calmer les démangeaisons et qui permettent de mieux dormir, on se tartine le cuir chevelu et les cheveux d'huile de coco. On met un bonnet ou une serviette pour ne pas salir la literie et on dort avec ça toute la nuit. Le lendemain, il faut peigner avec un peigne adéquat puis se laver la tête avec un shampooing doux. "

Soyons bien d'accord, cette méthode ne tue pas les lentes (bébés poux) qui sont très résistantes. Mais c'est aussi le cas des traitements pour lesquels on voit de grandes campagnes de communication ! " Le cycle des poux est d'une semaine donc il vous faut refaire ce soin sept jours après l'avoir fait la première fois. Et n'oubliez pas d'utiliser la lavande à titre préventif pendant ce laps de temps ! Pour les plus coriaces ou les hypocondriaques, vous pouvez refaire un troisième essai encore une semaine plus tard ", conclut Paul Sammut.

Herboristerie du docteur Sammut : 12 place de la Maison carrée. 30000 Nîmes. Téléphone : 04.66.67.21.54. Pour mieux connaître l'herboristerie ou acheter en ligne, c'est par ici.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité