A la uneActualitésPolitique

ÉDITORIAL Régionales ou Départementales : des enjeux de territoires aux enjeux nationaux

les élus socialistes Carole Delga et Denis Bouad (Photo archives Objectif Gard)

Les échéances électorales de mars prochain seront d'une importance capitale pour le Département du Gard mais aussi pour la Région Occitanie. D'abord car elles se déroulent un an avant la présidentielle et risquent de revêtir un caractère national. C'est dommage car cette élection concerne avant tout les enjeux de nos territoires. Occitanie ou Gard n'ont pas grand chose à voir avec la région Haut-de-France par exemple et le département du Pas-de-Calais. Sur des questions politiques, économiques ou sociales, notamment. Ensuite, parce que c'est la première élection après la révolution des grandes régions voulue par François Hollande. L'occasion de faire le bilan sur cette réforme colossale qui avait pour ambition de réaliser des économies et de concurrencer les Länder allemands, ces territoires séparés administrativement et attractifs économiquement. Enfin, cette élection post-covid ou en plein covid, portera les traces indélébiles de l'engagement des territoires pour faire face à la crise sanitaire. On l'a constaté pendant le confinement et après le déconfinement, tous les présidents des Régions ou de Départements n'ont pas adopté la même stratégie. En Occitanie, la socialiste Carole Delga a mis le paquet pour accompagner les entreprises, le monde du tourisme et a commandé un nombre colossal de masques pour pallier les carences de l'État. Non pas de dire que tout a été parfait, loin de là. Et la communication a permis de marteler un message quelque peu rassurant d'une région mobilisée. Au Département, Denis Bouad a assuré une continuité des services publics et répondu tant bien que mal aux urgences sociales ou associatives. Pas sûr qu'ils soient tous les deux récompensés pour autant. Même si les Municipales ont montré l'envie des électeurs de s'appuyer sur des exécutifs déjà en place. En mars 2021, il y a par contre de fortes chances que la dualité Gauche-Droite soit largement de retour sous fond de pré-présidentielle. D'un côté, le Parti socialiste et ses alliés tenteront de convaincre les électeurs de leur fonction de rempart par rapport à la politique de l'Élysée. À Droite, on va tenter un coup de billard à plusieurs bandes. S'allier ici ou là avec le Centre et des Macronistes. En espérant ne pas être associée à la majorité parlementaire en 2022. Le Rassemblement national de son côté voudra s'imposer en ressortant son tube habituel : le rejet de tous et de tous les partis. Mais le disque semble rayé avec les années. Reste deux inconnues de taille : est-ce que les électeurs se déplaceront ? Et surtout, est-ce que ces élections auront bien lieu ?

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

4 réactions sur “ÉDITORIAL Régionales ou Départementales : des enjeux de territoires aux enjeux nationaux”

  1. Ce qui est bien avec les éditorialistes, rédacteurs en chef ou pas, journalistes … bref, le monde des médias, c’est que s’agissant du Rassemblement National, nous savons leurs mauvaises intentions et donc leurs erreurs d’analyse et la facilité de leurs propos répétés généralement en meute.
    Non Monsieur Samari nous ne rejetons pas tout et tous. Nous avons simplement une vision de ce que doit être, notamment, l’Occitanie de demain.
    C’est avec les Occitans que nous voulons construire une région forte, dynamique et ambitieuse autour du développement économique, de l’activité, de l’attractivité, du fond des Cévennes aux sommet des Pyrénées, de Beaucaire à Condom.
    Nous n’avons pas d’ennemis politiques mais des adversaires et les règles du « jeu » sont la démocratie et la République.
    Les Occitans auront le choix entre plusieurs équipes qui entendent diriger notre région. Le Rassemblement des Occitans pour l’Occitanie en sera, avec à sa tête le Maire de Beaucaire : Julien Sanchez, brillamment réélu, qui a démontré ses compétences et ses capacités à gérer une collectivité.
    Le projet pour l’Occitanie sera présenté aux Occitans en temps voulu mais contrairement à Carole Delga nous ne mettrons personne de côté et justement condamnée pour cela. Notre territoire mérite beaucoup mieux que ces petits réflexes de militants d’un camp contre un autre.
    Je vous souhaite, cher éditorialiste, l’impartialité nécessaire pour informer vos lecteurs.

    1. Les Médias sont tels envers le fn que le pauvre jacob peut à loisir les commenter sur leurs propres réseaux sociaux…
      Misère.

  2. Commencez à respecter le choix des militants socialistes et sympathisants….on rassemble sa famille avant d’aller bouffer à la table des voisins…

  3. Comencez par rassembler votre famille ,les militants et sympathisants socialiste avant d’aller bouffer chez les voisins … beaucoup ont été méprisé et mis au placard parait il ? Dans ce contexte les prochaines élections vont être TRES DIFFICILES .
    Il serait bon également d’analyser correctement les forces en place et peut être de renouveler vos équipes. L’ouverture à un cercle d’experts de terrain seraient judicieux .Les tableaux et statistiques ne feront jamais tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité