Actualités

CENDRAS Un film projeté en l’honneur de Salah Hamouri ce vendredi

Les collectifs de soutien à Salah Hamouri réunis dans les locaux du bar Le Prolé à Alès. (Photo Corentin Migoule)

Nous avions rencontré l’association France Palestine solidarité il y a une dizaine de jours dans les locaux du Prolé, à Alès. Avec l’appui de plusieurs collectifs de soutien, l’AFPS dénonce « l’acharnement d’Israël contre Salah Hamouri », menacé d’expulsion de sa terre natale...

L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, retenu à Jérusalem-Est, aurait dû être à Cendras ce vendredi à l’occasion d’une soirée organisée en son honneur par l’association France Palestine solidarité Alès-Cévennes et la municipalité, mais l’événement au cours duquel le documentaire L’affaire Salah Hamouri sera projeté, se fera sans lui.

Le réalisateur de L’affaire Salah Hamouri qui n’est autre que le journaliste Nadir Dendoune, sera quant à lui bien présent, tout comme de nombreux collectifs dont Amnesty international Alès, l'association Abraham Mazel, la Cimade Alès, la Ligue des droits de l'Homme d'Alès, le Mouvement de la Paix Alès et les organisations du Collectif Cévenol pour la Palestine.

Pour rappel, sous fond de conflit israélo-palestinien qui dure depuis plus de soixante-dix ans, avec la création de l’état d’Israël cristallisant les tensions entre juifs et musulmans, le trentenaire a laissé plus de huit ans de sa vie aux geôles israéliennes, arrêté à plusieurs reprises (pour collage d’affiches anti-Israël notamment), jusqu’à une nouvelle interpellation en mars 2005 lors d’un contrôle d'identité à un checkpoint.

Lui sont notamment reprochées une appartenance présumée à une organisation illégale en Israël, le Front populaire de libération de la Palestine, et l'intention de participer à un complot visant à assassiner le rabbin Ovadia Yosef. Si sa femme et son fils ont déjà fait l’objet d’un rapatriement en France, Salah Hamouri a reçu le 3 septembre dernier un courrier du ministre de l’Intérieur israélien l’informant de la révocation de son titre de résident permanent. Le franco-palestinien vient d’obtenir un délai jusqu’au 15 octobre pour tenter de faire annuler son expulsion.

Corentin Migoule

Entrée gratuite, mais réservation conseillée par mail à info@afpscevennes.org ou par téléphone : 06 69 46 04 78.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité