A la uneActualitésEconomiePolitique

LE 7H50 de Julien Roussel, patron de la Petite Bourse à Nîmes : « C’est toujours les bars qui morflent ! »

Julien Roussel, patron de la Petite bourse (Photo : Coralie Mollaret)

Le bar La Petite Bourse fermé depuis vendredi, son gérant Julien Roussel, s'indigne de la fermeture des bars. Une mesure « incohérente au regard des magasins, transports en commun qui continuent de fonctionner ! » 

Objectif Gard : Vous avez tiré le rideau vendredi. Comprenez-vous les mesures prises par le préfet ? 

Julien Roussel : Franchement non. Ce qui règne, c’est l’incompréhension. Moi, j’ai fermé vendredi soir. On s'attendait un peu à ce couvre-feu : ça fait dix jours que je ne commandais plus de produits, que je travaillais en flux tendu. En revanche, je ne m'attendais pas à voir de telles inégalités. On décrète un couvre-feu à 21 heures mais la préfecture autorise l’ouverture des commerces ?! Ça sert à quoi de fermer totalement les bars et un peu les restaurants ? Et les gamins qui vont bientôt retourner à l’école ? Alors je ne parle pas des transports en commun… Je ne comprends pas : ce sont toujours les cafés, les hôtels, les restaurants ou encore les discothèques qui morflent. 

Dans les bars, il est difficile de faire respecter les gestes barrières. Cela participe à propager le virus… 

Ah bon ? Moi, je n’ai pas un de mes clients malade ! J’en ai pas eu un qui est arrivé avec son papier en disant qu’il est positif. Tous les bars se sont sortis les doigts pour mettre en place du gel hydroalcoolique, désinfecter les tables, les chaises… C’est sur nous que l’on tape en premier alors qu’il n’y a aucune étude scientifique qui explique que l’on propage plus le virus dans nos établissements qu’ailleurs. C’est affligeant. On a un préfet qui est tellement à l’écoute de notre cher Premier ministre, qu’il ne réfléchit pas. On n'a pas la même façon de vivre à Nîmes qu’à Lille ! Nous, les gens sont dehors la journée. On aurait très bien pu rester ouvert en journée ! 

Les établissements servant de la nourriture restent ouverts. Pourriez-vous faire évoluer votre activité ? 

Absolument pas. Je me suis renseigné : pour faire du snacking, il faut un cuisinier, une hotte aspirante, du vrai matériel de cuisine…  Bref, cette fermeture est une mesure incohérente au regard des magasins ou transports en commun qui continuent de fonctionner ! On a tous des masques depuis six mois et ça continue d’augmenter ! Les mesures sont prises uniquement pour empêcher les activités récréatives… Prendre le métro, ça tient pas debout ! Prendre les transports en communs bondés. Les salles de sport, pourquoi ? Il n’y a pas plus de malades. C’est faux. 

De quelles aides bénéficiez-vous ? 

Il paraît qu’il pourrait y avoir de nouvelles mesures… On attend. Les demandes de chômage partiel se font automatiquement. On est parti jusqu’au 15 novembre. Très sincèrement, on est les premiers fermés et je pense que l’on sera les derniers à rouvrir. Moi, j’ai déjà eu un prêt garanti par l’État donc je ne peux pas bénéficier des aides de la Région. D’après les bruits qui courent, l’État pourrait prendre nos charges à leurs frais et reporter nos cotisations. C’est bien sauf que moi, je n’ai pas droit au chômage partiel. Depuis le mois de mars, j’ai pas mal morflé. Donc, je vais donc devoir trouver du boulot. 

Enfin, qu’attendez-vous de l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) ?

Je suis très déçu. Je me suis rendu compte que ce week-end, certains bars sont restés ouverts. On m’a dit qu’il y avait eu une tolérance de la part du préfet… Ah bon ? Moi, je n’en ai pas entendu parler lors de la manifestation il y a 15 jours de l’UMIH. Très franchement, je ne sais pas ce qu’ils peuvent faire. Tout comme la mairie ou Nîmes Métropole. Tenez, c’est super : la Ville a maintenu ses aides au stationnement. À quoi ça sert ? On est fermé ! 

Propos recueillis par Coralie Mollaret 

coralie.coralie@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité