A la uneActualités

UZÈS Les commerçants relancent les livraisons à domicile

"On n'oubliera pas les commerces", assure Alexandra, venue faire ses courses. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ils ont distribué des tracts ce lundi après-midi devant Intermarché.

Des flyers ont été distribués par les commerçants des Dynamiques d'Uzès aux personnes venues faire leurs courses à Carrefour. Objectif : les inciter à consommer chez les commerces de proximité grâce au service de livraison mis en place pendant le reconfinement. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ne pas oublier les commerçants même pendant le confinement. C'est avec ce leitmotiv que les membres des Dynamiques d'Uzès se mobilisaient pacifiquement devant l'entrée du magasin Carrefour du Pont des Charrettes ce lundi après-midi. Ils ont distribué des tracts à la clientèle pour parler de leur système de livraison. 

Manifester devant le magasin Carrefour n'a pas été choisi au hasard. Tout remonte à samedi. Une réunion de crise s'est tenue en mairie d'Uzès à la demande de l'association des commerçants Les Dynamiques d'Uzès, en présence du maire, Jean-Luc Chapon, et du président de la Communauté de communes pays d'Uzès (CCPU), Fabrice Verdier. Pendant cette réunion, les deux directeurs des magasins Intermarché Montaren et Carrefour ont été contactés pour leur demander de retirer de leurs rayons les produits non-essentiels (habits, jouets, livres...).

Pour le premier, la réponse a de suite été positive. Pour le second (obéissant à la direction Intermarché nationale), il a fallu attendre que le Premier ministre l'exige. Pour le maire, cette situation déloyale "était difficilement compréhensible". La mesure sera finalement en vigueur sur le territoire national ce mercredi, après avoir été repoussée d'un jour.

D'où le fait que le point de rendez-vous soit donné devant le Carrefour du Pont des Charrettes. Une manifestation très bien accueillie par le directeur du magasin qui n'a pu s'exprimer mais a laissé avec plaisir le champ libre aux commerçants. "Il faut souligner que M. Blanc le directeur d'Intermarché Uzès permet la solidarité avec les commerçants et de surcroît, va faire don aux Dynamiques d'un montant de 5 000 €", atteste Éric Giraudier, président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Gard, présent ce lundi.

"On n'oubliera pas les commerces", assure Alexandra, venue faire ses courses. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce dernier poursuit : "Il est clair que ce n'est pas dans le petit commerce que se fait la transmission du virus. Il faut des mesures mais pas de la distorsion de concurrence. Il y a aussi les plateformes (comme la plus connue Amazon, ndlr) qui posent un réel problème. Ces quatre prochaines semaines sont essentielles pour les achats de Noël. Une fois qu'ils auront été faits sur les plateformes, les gens ne les feront plus dans les commerces de proximité. La CCI s'est prononcée pour la réouverture des commerces dès le 15 novembre. Pour moi, chacun est essentiel."

Un dispositif de livraison gratuit à domicile

Un peu plus loin, les commerçants interpellent les passants poussant leur charriot de courses. Tract à la main. Sur la feuille se trouve la liste d'une cinquantaine de commerces de l'Uzège participant au dispositif de livraison gratuite à domicile mis en place par les Dynamiques d'Uzès.

Car les commerçants n'ont pas l'intention de baisser les bras durant ce reconfinement. "On a réactivé le système de de livraison qu'on avait déjà expérimenté durant le premier confinement. Le mardi et vendredi seront livrées des courses de première nécessité et les produits non-essentiels le jeudi", détaille Lara Mauger, présidente des Dynamiques d'Uzès. 10 000 flyers ont été imprimés, avec le concours financier de la mairie d'Uzès, de la CCPU et la CCI.

"Le click and collect sera aussi disponible d'ici deux-trois jours. Ça permet d'acheter en ligne chez plusieurs commerçants en mettant tout dans un seul et même panier", poursuit Lara Mauger. Un système permettant de préserver l'activité économique et destiné à perdurer dans le temps pour les personnes à risque ou cas contacts. "On continue de défendre et de promouvoir le commerce local par le biais des livraisons tout en se démarquant des grandes plateformes", poursuit-elle.

Les commerçants ont manifesté pacifiquement devant le Carrefour du Pont des Charrettes en présence du maire, Jean-Luc Chapon, du président de la CCPU, Fabrice Verdier, et du président de la CCI, Éric Giraudier. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Fabrice Verdier également présent, a réaffirmé la volonté de la CCPU d'aider le commerce aux niveaux financier et logistique. Le fonds L'OCCAL est toujours en place mais trop peu sollicité aux dires du président : "On va aider Lara Mauger à avoir une campagne de communication pour acheter local : une poterie à Saint-Quentin, du vin à Bourdic ou des bijoux à Uzès..." L'idée à terme serait de créer une plateforme spécifique au territoire du pays d'Uzès pour avoir à porter de clic toute l'offre des commerces et des artisans.

Marie Meunier

Renseignements et liste des commerces participant à la livraison à retrouver ici.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité