A la uneActualités

CORONAVIRUS La seconde vague dans le Gard et la région en graphiques

(Image d'illustration / Objectif Gard)
(Image d’illustration / Objectif Gard)

Depuis mars dernier, l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie communique régulièrement les chiffres de la pandémie dans le région et dans notre département.

Des chiffres qu’Objectif Gard a compilé afin de les mettre en perpective à l’aide de graphiques. Ces outils permettent de mieux savoir où nous en sommes de cette pandémie qui a, selon les derniers chiffres disponibles, causé la mort de 164 personnes en établissements de santé dans notre département.

Nous poursuivons l’actualisation du premier graphique que nous avons commencé à vous proposer durant le confinement. Ce graphique compile les données communiquées par l’ARS sur les hospitalisations en cours, le nombre de patients en réanimation et le nombre de décès. Il permet de mieux se rendre compte de l’ampleur de la seconde vague qui touche actuellement notre région et notre département.

Ce premier graphique est édifiant. Le nombre d’hospitalisations à ce mardi soir, le dernier transmis par l’ARS Occitanie, grimpe à 300 dans notre département. Il y a deux semaines, ce chiffre montait à 132 hospitalisations, et il y a une semaine à 230. Le graphique permet de visualiser l’explosion de cet indicateur, qui s’est encore accélérée depuis début octobre. Avec 300 hospitalisations, ce chiffre est désormais deux fois plus important qu’au plus fort de la première vague dans le Gard (151 cas le 22 avril dernier).

Du côté des réanimations, la statistique est tout aussi inquiétante. Avec 60 réanimations, notre département continue à franchir de nouveaux records : ce chiffre est en augmentation de 11 cas par rapport à la semaine dernière et de 24 par rapport à il y a deux semaines. Pour rappel, lors de la première vague, le nombre de réanimations n’avait pas dépassé 43 personnes.

Enfin, le nombre de décès en établissements de santé depuis le début de la pandémie connaît lui aussi une croissance inédite ces dernières semaines. Avec 23 décès supplémentaires en une semaine, notre département en est désormais à 164 morts. Il y a deux semaines, notre département comptait 130 décès dus au covid-19 dans les établissements de santé. Cet indicateur, longtemps stable, connaît lui aussi une accélération depuis début octobre, et suit la tendance globale.

Le nombre de nouveaux cas en région est lui aussi très inquiétant : 27 403 cas ont été décelés au cours des sept derniers jours en région, il y a une semaine, ce chiffre était de 17 660 cas. Longtemps décorrélé des chiffres des hospitalisations, cet indicateur voit aujourd’hui sa trajectoire rejoindre celle des hospitalisations, et n’a jamais accéléré aussi rapidement depuis que nous compilons ces données. Près de 4 000 cas sont désormais détectés chaque jour en moyenne en Occitanie. C’est deux fois plus qu’il y a deux semaines.

Dernière série de données, celle du nombre de tests pratiqués chaque semaine en Occitanie, et de la part de ces tests qui s’avère positive. Là aussi, la tendance est installée : le nombre de tests augmente chaque semaine, pour culminer à 175 000 cette semaine, et la part de ces tests qui s’avère positive est elle aussi en augmentation. Cette part est désormais de 18,7 %, contre 13,4 % la semaine dernière avec 25 000 tests en moins que cette semaine.

On le voit, la seconde vague n’est désormais plus comparable à la première dans notre département et notre région. Alors que le confinement est de nouveau de rigueur depuis un peu moins d’une semaine, ses premiers effets ne se feront sentir que dans les prochains jours… au mieux. En attendant, et comme nous le révélions hier soir, le taux d’incidence moyen dans notre département est de 602,6 pour 100 000 habitants, et même de 759,5 dans l’agglomération nîmoise. Le dernier chiffre disponible au niveau national, sur la période du 25 au 31 octobre, est supérieur à 440 cas en moyenne pour 100 000 habitants selon Santé publique France.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité