Faits Divers

NÎMES Relaxé il y a quelques mois, l’arracheur de collier écope de 2 ans de prison

Vue aérienne du centre-ville de Nîmes. DR

Il était passé entre les mailles du filet judiciaire, en étant relaxé devant le tribunal correctionnel de Nîmes il y a quelques mois.

Les magistrats en première instance avaient estimé qu'il y avait de sérieux doutes sur la présence de ce jeune adulte lors d'un vol à l'arrachée dans les rues de la capitale gardoise. Un garçon qui nie farouchement depuis sa mise en cause et contestait la moindre implication dans les faits. En juin 2019, il avait pourtant été identifié par la victime, une jeune femme, et par deux gendarmes présents par hasard près du lieu de l'agression.

"Il y a trois témoignages précis qui indiquent que vous êtes l'arracheur du collier. La victime vous reconnaît formellement sur une planche photographique au milieu d'autres personnes", estime l'avocat général à la cour d'appel de Nîmes qui réclame qui le prévenu soit sanctionné de 2 ans de prison dont une année ferme... La chambre des appels correctionnels a infirmé la décision du tribunal et a décidé de suivre les réquisitions du ministère public.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité