A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Jérôme Arpinon « On ne va pas tirer la sirène d’alarme mais on va se remobiliser »

L’entraîneur de Crocodiles ne cachait pas sa déception à l’issue de la correction reçue par son équipe, 5-1 contre Angers, mais il veut maintenant remobiliser ses troupes

Jérôme Arpinon lors de la conférence de presse d'après match (photo Norman Jardin)

Après la défaite concédée face à Angers 5-1 au stade des Costières, Jérôme Arpinon, l’entraîneur et Anthony Briançon, le capitaine, ont répondu aux questions des journalistes.

« Je ne suis pas content, c’est noël avant l’heure pour nos adversaires en ce moment ». Jérôme Arpinon, l’entraîneur des Crocodiles n’a pas apprécié la piètre prestation de ses joueurs face à Angers. Il faut dire que les Nîmois ont reçu une véritable correction contre ce qui était avant le match l’équipe classée à la onzième position du classement de la Ligue 1. Humiliés 5-1 dans son stade des Costières par le SCO, les Nîmois enchaînent une quatrième défaite consécutive et la troisième de rang à domicile.

 « Je ne veux pas tirer à boulets rouges sur les joueurs ».

Le coach est donc en colère, mais il ne veut pas accabler son équipe : « Je ne veux pas tirer à boulets rouges sur les joueurs ». Mais le technicien a localisé le secteur de jeu à rectifier au plus vite : « Il nous faut retrouver une solidité défensive. Nous allons récupérer tous nos joueurs et nous chercherons des solutions. Il y a plein de circonstances qui font que ça ne sourit pas » L’entraîneur laissait entendre qu’il pourrait changer son fusil d’épaule dans l’approche des prochains matches «  Peut-être jouer avec un bloc plus bas comme à Lyon » où les Nîmois avaient décroché le point du match nul 0-0.

Anthony Briançon après la défaite contre Angers (photo Norman Jardin)

« Sur cette action-là, c’est n’importe quoi ».

Jérôme Arpinon a évoqué le troisième but angevin qui a suscité tant de discussions et qui a mis un gros coup au moral des Nîmois : « Ce but nous plombe vraiment, j’ai senti les joueurs très touchés à ce moment ». Anthony Briançon, le capitaine nîmois, est revenu sur ce fait de jeu : « L’arbitre assistant lève le drapeau et l’arbitre central tergiverse, va pour siffler mais il ne siffle pas. Même l’attaquant (NDLR : Bahoken) est nonchalant et il tire à la "dégoûté". Si on ne siffle pas là, on dénature totalement le football. Sur cette action-là, c’est n’importe quoi ». Pour autant, le Crocodile ne veut pas se servir de ce but comme d'une excuse : « On était déjà en difficulté avant ce but. On aurait dû faire le job bien avant.»

« Le bilan n’est pas bon, mais il n’est pas catastrophique »

Même si la période est très difficile, le défenseur-central voit quand même des motifs d’espoir : « Je suis certain que cette équipe a des qualités. C’est frustrant de savoir que l’on peut faire des belles choses mais de ne pas parvenir à les réaliser en match ». Nîmes Olympique a désormais disputé 10 rencontres de Ligue 1 et il est temps de faire des comptes avec huit points récoltés et une inquiétante 18e place, celle réservée au barragiste : « Le bilan n’est pas bon, mais il n’est pas catastrophique » relativise Anthony Briançon qui fait appel à sa mémoire : « Dans le passé, nous avons vécu des situations plus difficiles que celle-là et on s’en est toujours relevé.»

Le capitaine nîmois se souvient aussi peut-être que la dernière fois que Nîmes s’est incliné 5-1 aux Costières, c’était contre Niort lors de la saison 2017-18 (22 septembre 2017), à l’issue de laquelle les Crocodiles de Bernard Blaquart étaient montés en Ligue 1. En attendant les Nîmois se retrouvent dans une spirale négative et ils entrent dans une trêve de 15 jours avant un déplacement à Reims (16e avec 9 points) qui s’annonce très important, voir déterminant. D’ici là les Nîmois vont devoir trouver les solutions à tous leurs problèmes.

Norman Jardin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité