A la uneActualitésUSAM

USAM Les Suédois de Kristianstad jettent un froid sur le Parnasse

Julien Rebichon et les siens ont buté sur le leader du championnat suédois (Photo USAM)
Les 17 arrêts réalisés par Rémi Desbonnet n'ont pas suffi (Photo USAM)

Pour le compte de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue européenne de l'EHF, Nîmes s'est incliné 25-24 face aux Suédois de l'IFK Kristianstad. Dans un match que les Usamistes n'ont jamais su dominer, ils perdent deux moins précieux à domicile. 

Pour ce premier match européen de la saison au Parnasse, la Green team a sorti ses habits de lumière : une tenue noire avec des inscriptions dorées. Pour démarrer, le chef d'orchestre se nomme Michaël Guigou, remplacé par Quentin Dupuy en défense, accompagné de Benjamin Gallego en pivot ainsi que de Jean-Jacques Acquevillo et Vid Kavticnik pour compléter la base arrière. Julien Rebichon et Mohammad Sanad se chargent des ailes.

Et comme face à Istres, où Nîmes s'est imposé 30-25, c'est l'Égyptien qui ouvre le score sur penalty qui plus est en lobant son vis-à-vis. La défense nîmoise est perméable et l'adversaire profite de quelques brèches pour les convertir en but (6-8, 17e). Pour rajouter de l'agressivité et renforcer l'axe de la défense, Franck Maurice fait entrer Rémi Salou pour y remédier soit à la place de Rebichon soit de Guigou. L'effet escompté ne se produit pas immédiatement car le pivot costaud est exclu.

Nîmes se repose surtout sur son dernier rempart pour ne pas être trop décroché. Desbonnet réussit 11 arrêts rien qu'en première période. Ses arrêts notamment sur penalty et ses relances permettent aux siens de rester dans le coup (11-11, 26e). Si Guigou régale avec une passe dans le dos ou au ras des pâquerettes, offensivement les transmissions manquent de vivacité pour dérégler cette défense suédoise. Il faut un but en solitaire de Rebichon qui file droit au but après un coup d'envoi pour que l'USAM rentre péniblement avec une seule unité de retard (12-13).

Julien Rebichon et les siens ont buté sur le leader du championnat suédois (Photo USAM)

La pause fait du bien aux Nîmois qui reviennent avec de meilleures intentions : Minel, Tesio d'une roucoulette, avec exceptionnellement deux S dans son nom sur le dos au lieu d'un seul et Salou permettent aux locaux d'inscrire un 3-0 d'entrée (15-13, 34e). Mais Kristianstad ne panique pas et revient de suite à hauteur (17-17, 40e). La solidité défensive retrouvée des Noirs ne dure que quelques minutes car les visiteurs trouvent régulièrement la faille. Les équipes se répondent coup pour coup (20-20, 47e).

En attaque, les Nîmois pêchent encore dans la créativité et semblent en panne d'inspiration. Les absences de Luc Tobie et O'brian Nyateu se font clairement sentir. Les arrières présents n'arrivent pas à enclencher une dynamique. Dupuy et Acquevillo perdent chacun un précieux ballon. Franck Maurice demande le temps mort pour réorganiser son équipe car il sent le match échapper à ses joueurs. Le coach lance Ahmed Hesham dans le bain pour apporter de la variation offensivement. L'Égyptien se distingue en provoquant la disqualification de Jurmala Aström, après trois exclusions, pièce maîtresse de la formation scandinave qui a inscrit cinq buts dans cette partie.

Mais cela ne chamboule pas l'adversaire et Hesham rate deux tentatives importantes dans le money time. Une période que Nîmes aborde pourtant en tête (24-22, 55e) avant de craquer en encaissant trois pions pour s'incliner finalement d'un petit but (24-25). Avec un gardien qui a quand même signé une belle performance en stoppant 17 tirs. L'USAM a pourtant la possession à une minute du terme pour arracher l'égalisation mais elle ne vient pas et on se dit que déjà ça aurait été une juste récompense. Malgré ce premier revers, la course aux huitièmes est loin d'être finie avec encore huit journées à disputer. Pour y parvenir, il faudra aller chercher des points à l'extérieur et pourquoi pas dès mardi prochain à Bucarest.

Corentin Corger

Ligue européenne de l'EHF. 3e journée. Gymnase du Parnasse. USAM Nîmes Gard - IFK Kristianstad 24-25. Mi-temps : 12-13. Arbitres : M.M Bolic et Hurich (Autriche). Deux minutes à Nîmes : Acquevillo (10e), Salou (22e). Deux minutes à Kristianstad : Gudmundsson (8e), Ocvirk (22e), Jurmala Aström (29e, 31e, 51e). Disqualification à Kristianstad : Jurmala Aström (51e). 

USAM : Desbonnet (17 arrêts sur 44 tirs), Paul ; Derisbourg, Gallego (2/2), Rebichon (5/5), Salou (1/2), Gibernon, Dupuy (1/2), Tesio (3/3), Guigou (2/3), Kavticnik (1/5), Acquevillo (2/3), Joblon, Minel (2/4), Hesham (0/2), Sanad (4/6). Entraîneur : Franck Maurice. 

IFK Kristianstad : Banke (9 arrêts sur 33 tirs), Ingram ; Olsson (4/7), Ocvirk (2/5), Gudmundsson (5/11), Einarsson (4/11), Frend-Öfors, Bengtsson, Jurmala Aström (5/6), J. Nilsson (1/1), A. Nilsson, Petersen (4/5). Entraîneur : Ljubomir Vranjes. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité