A la uneActualitésSociété

FAIT DU SOIR La navette qui égaie la vie des personnes âgées

Nîmes métropole a mis en place une navette gratuite pour que les plus de 65 ans puissent faire leurs courses.

Sur le marché du boulevard Jean-Jaurès ce vendredi 20 novembre (Photo Anthony Maurin).

Une navette gratuite est proposée pour aider les aînés à réaliser leurs courses de proximité tout en soutenant les commerces locaux. Si vous avez plus de 65 ans, cela pourrait bien vous changer la vie.

Le chauffeur du jour, Mohamedi Fadil, est le premier heureux de ces nouvelles courses. " Nous transportons les gens en navette. J'en suis à trois depuis ce matin et c'est toujours l'occasion de discuter, d'échanger et de parler de tout et de rien avec eux. On revient les chercher une heure après et on les ramène chez eux. Pour eux, c'est une vraie sortie et c'est important de conserver ce lien social. J'espère que ça va durer ! "

Nadia, elle, est une vraie habituée de la navette miraculeuse. C'est la quatrième fois qu'elle la prend et elle n'est jamais déçue. " J'ai connu ce service grâce à ma fille qui a dû le trouver sur Internet. J'en ai pris connaissance et j'ai appelé le numéro (09 70 81 86 38, NDLR). Tout le monde a été très gentil, de la personne au standard jusqu'aux chauffeurs. Tout s'est bien passé. Je suis déjà allée aux halles et au marché des producteurs du vendredi sur le boulevard Jean-Jaurès où je reviens cette semaine encore. C'est impeccable mais une heure, parfois, c'est un peu court. Surtout ici où il y a beaucoup de monde et où l'on doit parfois faire la queue. En tout cas on a le droit de l'utiliser deux fois par semaine et comme j'habite route d'Uzès, je l'utilise deux fois par semaine ! "

Mohamedi et Nadia arrivent au marché. Une heure après le tandem se retrouvera pour que Mohamedi ramène Nadia chez elle après qu'elle a pu faire ses courses (Photo Anthony Maurin).

Nadia aimerait que le service soit prolongé dans le temps, qu'il soit pérennisé. Mais rien n'est jamais gratuit et, si cette navette l'est encore, dans le futur Nîmes métropole pourrait demander une participation à ses usagers. Mais rien n'est encore fait, loin de là.

Pour le vice-président de Nîmes métropole, délégué aux Mobilités et infrastructures de transports, Jean-Marc Campello, " nous devons en discuter et nous ferons tout cela en concertation. Nous avons appris, avec le premier confinement qu'il fallait ce type de service. Franck Proust, le président de Nîmes métropole, m'a demandé d'agir pour les plus de 65 ans afin qu'ils n'aient plus le sentiment d'une déstabilisation de leur vie quotidienne. En plus, les navettes redynamisent Les halles, le Mas des agriculteurs et le marché du vendredi. Ici, nous sommes en circuit court, c'est fondamental et c'est un grand épicurien qui vous le dit ! "

Regarder l'évolution du service, observer les nouvelles manières de consommer, ajuster si besoin. L'offre doit répondre à la demande mais doit aussi rester économiquement raisonnable. " Nous sommes ouverts à toutes les propositions, tout s'étudie ! J'ai rencontré les 39 communes. Nous avançons tous ensemble et nous ne sommes pas obtus. Nous voulons donner une impulsion à ce genre de service mais nous ne le ferons jamais pour les grandes surfaces ! ", assure l'élu.

Jean-Marc Campanello (Photo Anthony Maurin).

Pour les étaliers, même si peu d'entre eux sont au courant de la navette et de ces services proposés aux personnes âgées de plus de 65 ans, c'est une bonne chose. " C'est important de faire sortir ces gens, de leur faire faire une promenade au marché. C'est ce qu'elles ont fait tout au long de leur vie ! C'est positif et j'espère que cette navette va poursuivre son œuvre ", note un producteur de Gallargues-le-Montueux.

" C'est cool ! Je suis du Nord, de Dunkerque et là-bas tous les transports publics sont gratuits, explique un autre étalier. Ils sont un peu en avance mais cette navette est déjà une bonne chose pour ces personnes qui seraient isolées sans elle. Il faut continuer ! " Une adhésion totale, une satisfaction effective et une nouvelle idée plutôt intéressante même si elle est encore une niche.

La réservation se fait la veille avant 17h par téléphone au 09 70 81 86 38.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité