Actualités

PARIGNARGUES Une antenne départementale du Conservatoire d’espaces naturels d’Occitanie créée

le CEN Occitanie était déjà gestionnaire ou co-gestionnaires de plusieurs sites gardois tels que la réserve naturelle régionale des Gorges du Gardon, les dunes et marais de l’Espiguette au Grau-du-Roi, l’étang de Valliguières, le marais des Clapières au Cailar, ou encore plusieurs centaines d’hectares de prairies en Costières nîmoises. (photo CEN Occitanie)
La nouvelle antenne gardoise du Conservatoire d'espaces naturels Occitanie siégera à Parignargues. (photo CEN Occitanie)

Le 12 septembre dernier, les Conservatoires d'espaces naturels (CEN) Lozère, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont fusionné pour créer le CEN Occitanie. Cette nouvelle entité a pour vocation de se rapprocher de ses territoires d'action. C'est pourquoi une antenne départementale gardoise vient d'être créée à Parignargues.

L'objectif ? Avoir un ancrage territorial fort, une proximité avec les partenaires et les collectivités, et un accès facilité aux sites en gestion. Cette nouvelle antenne permettra au CEN d'assurer sa cohérence territoriale et de poursuivre son développement dans tout le département.

À savoir que le CEN Occitanie était déjà gestionnaire ou co-gestionnaires de plusieurs sites gardois tels que la réserve naturelle régionale des Gorges du Gardon, les dunes et marais de l’Espiguette au Grau-du-Roi, l’étang de Valliguières, le marais des Clapières au Cailar, ou encore plusieurs centaines d’hectares de prairies en Costières nîmoises. L’ambition est donc de consolider tous ces projets mais également d’en faire émerger de nouveaux.

le CEN Occitanie était déjà gestionnaire ou co-gestionnaires de plusieurs sites gardois tels que la réserve naturelle régionale des Gorges du Gardon, les dunes et marais de l’Espiguette au Grau-du-Roi, l’étang de Valliguières, le marais des Clapières au Cailar, ou encore plusieurs centaines d’hectares de prairies en Costières nîmoises. (photo CEN Occitanie)

Pour assurer ces missions, neuf salariés du CEN Occitanie seront mobilisés dans le département. S’ajoute à cela des missions ponctuelles assurées par différents collègues dont les projets techniques ou thématiques peuvent concerner le Gard.

Le CEN Occitanie est agréé par l’État et par la Région. Concrètement, il œuvre à la connaissance et la conservation de la nature et à la transition écologique des territoires avec l’ensemble de ses 300 partenaires publics et privés. Chaque année, plus de 60 chantiers et sorties nature pour le grand public sont organisés.

30 300 ha d’espaces naturels sont gérés par le CEN Occitanie, dont 3 500 ha rien que dans le Gard. Ces terres sont réparties sur plus d’une centaine de sites dans toute la région Occitanie. (photo CEN Occitanie)

Pour rappel, le CEN Occitanie s'occupe déjà de la gestion de plus de 3 500 hectares dans le département et de 30 300 hectares dans l’ensemble de la région. Il emploie 65 salariés comprenant des ingénieurs et docteurs en écologie, en agronomie, spécialistes des systèmes d’informations, techniciens de gestion, animateurs, ingénierie administrative et financière.

On compte également 300 adhérents, un conseil d’administration composé de membres individuels et associatifs, associés et de droits … et un conseil scientifique où siègent des experts, chercheurs dans les disciplines des sciences de la vie et de la terre mais aussi des sciences sociales.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Vu les saccages environnementaux effectués par certains privés mais aussi par des collectivités publiques, ils vont avoir du boulot dans le gard. J’espère qu’ils travailleront de concert avec les associations naturalistes , les collectifs anti-pollution etc…qui sont souvent seuls sur le terrain pour contrer les pollueurs et saccageurs parfois publics. Prompts à faire beaucoup de com sur l’importance de l’écologie mais à faire tout l’inverse dans les actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité