Actualités

THÉZIERS Les parents d’élèves mobilisés pour l’ouverture d’une classe supplémentaire

"Ce qui se passe en moyenne section cette année va se répercuter sur les années suivant vu qu'ils seront autant voire plus nombreux", indique Jean-Noël, un parent d'élève. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Environ 70 parents et enfants étaient mobilisés devant l'école de Théziers ce mardi matin. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"Ha ! qu'est-ce qu'on est serrés au fond de cette classe..." Les parents d'élèves du groupe scolaire de Théziers ont reformulé les paroles de la chanson de Patrick Sébastien ce mardi matin. Ils étaient environ 70 mobilisés devant l'école pour demander l'ouverture d'une classe supplémentaire. 

Cette demande, elle découle d'un véritable problème de classes surchargées. Un phénomène assez étonnant dans une ville d'à peine plus de 1 000 habitants. "Il y a plus de trente élèves dans plusieurs classes. En petite et moyenne sections ils sont 36 et en CM1-CM2 ils sont 32", affirme Thierry Marchandise, représentant élu parent d'élève. Ce qui rend compliqué le travail et le suivi des élèves alors que pour les petits, c'est le moment "où ils apprennent le langage. Déjà qu'il y a la barrière du masque qui perturbe l'apprentissage par mimétisme", embraye Hadda El Kaddar, aussi représentante élue des parents d'élèves.

Deux ans en arrière, ils s'étaient déjà battus contre la fermeture d'une classe. En vain. "Il y avait un creux dans les effectifs, mais comme l'annonçaient nos prévisions, c'est vite remonté", déplore Thierry Marchandise. Les parents et leurs enfants ont manifesté devant l'école jusqu'à 10 heures ce matin, avec deux objectifs en tête : demander une suppléance mais cela a déjà été refusé, et obtenir l'ouverture d'une classe supplémentaire à la rentrée de septembre 2021 auprès du rectorat. Depuis le mois d'août, les parents ont entamé les démarches pour offrir de meilleures conditions à leurs enfants.

"Ce qui se passe en moyenne section cette année va se répercuter sur les années suivant vu qu'ils seront autant voire plus nombreux", indique Jean-Noël, un parent d'élève. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le jeune Baptiste en moyenne section déplore le "bruit" permanent en classe. Son papa, Jean-Noël complète : "On nous parle de mesures sanitaires alors qu'ils sont 36 dans la classe". "C'est l'apprentissage qui en pâtit", rebondit Réjanne aussi maman de Lilou dans la même classe. Jean-Noël reprend : "On a quitté les grandes villes pour ne pas subir de décrochage scolaire mais là, on va en plein dedans. Surtout que ce qui se passe en moyenne section cette année va se répercuter sur les années suivantes vu qu'ils seront autant, voire plus nombreux." Lui et d'autres parents d'élèves admirent le travail de l'enseignante et de l'ATSEM qui ont à leur charge les 36 élèves : "On ne voudrait pas être à leur place. Heureusement qu'elles ne se mettent pas en arrêt maladie."

Deux ans en arrière, une classe avait été fermée à l'école de Théziers. Sauf que les effectifs d'élèves ont augmenté depuis. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Mallorie, maman de deux enfants dont un dans la classe de CM1-CM2 à un effectif de 32, s'inquiète à l'aube de l'entrée au collège. D'autant que "les bâtiments existent, il suffirait juste d'avoir un autre enseignant." La directrice du groupe scolaire n'a pas souhaité réagir suite à cette manifestation, en application de son devoir de réserve.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité