Economie

GARD RHODANIEN Port l’Ardoise s’élargit aux zones d’activités limitrophes

Le président de Port l'Ardoise Thierry Vezinet (au centre), entouré de Didier Giffard et Michel Valentin, membres du conseil d'administration de l'association (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’association de la zone industrielle de l’Ardoise Port l’Ardoise tenait son assemblée générale ce jeudi soir en visioconférence.

Une double assemblée générale pour l’association, créée en 1999 et qui regroupe 62 entreprises de la zone : une extraordinaire, et une ordinaire. L’extraordinaire avait pour but de permettre à l’association de s’élargir. D’abord de passer de 10 à 13 membres élus au conseil d’administration, « car aujourd’hui les propositions et les volontés de nous rejoindre sont nombreuses », affirmera le président de l’association Thierry Vézinet.

Ensuite pour élargir la zone d’action de l’association, dans une volonté « d’ouvrir à des entreprises implantées dans les zones limitrophes qui n’ont pas de structure associative », précisera Thierry Vézinet. En clair : que Port l’Ardoise ne soit plus seulement l’association des entreprises de la zone industrielle de l’Ardoise, mais aussi des entreprises implantées à la zone de Tésan, à Saint-Laurent-des-Arbres, ou de Bernon, à Tresques, qui le souhaiteraient. La question a fait brièvement débat au sein des membres de l’association, soucieux de ne pas déshabiller les associations déjà existantes à proximité, et de ne pas voir leur propre zone délaissée. Le principe sera voté à l’unanimité, charge au prochain conseil d’administration « de border tout ça », conclura le président.

Passons à l’assemblée générale ordinaire. Du côté des actions, 2019 et 2020 ont vu se poursuivre les missions de l’association, à savoir le gardiennage de la zone, le prêt de matériels divers, l’exonération de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, ou encore la distribution de paniers de légumes dans les entreprises. L’association s’est aussi impliquée dans divers événements, comme la rencontre jeunes/entreprises, le salon BIG en 2019, et a signé la charte achat local de l’association Grisbi. Port l’Ardoise propose également toujours le Noël des oursons, avec des séances de cinéma pour les salariés de ses membres, tout en offrant 50 places au Secours populaire, une action qui va probablement pouvoir reprendre en décembre, comme la collecte de jouets pour l’épicerie solidaire de l’Ardoise.

L’association est également impliquée dans différents sujets où elle fait entendre la voix des entreprises du secteur. Le plus important d’entre eux étant bien sûr la déviation de l’Ardoise, projet à 30 millions d’euros qui va transformer le bourg. L’association a ainsi fait pression pour que le rond-point construit à l’entrée de la zone soit élargi, et s’est émue jeudi soir que le projet de voie de déplacements doux, prévue dans le projet dé déviation, soit visiblement abandonné. Une commission de travail doit être mise sur pied entre la mairie et l’association sur le sujet.

Port l’Ardoise a aussi fait remonter la problématique du stationnement des camions sur la zone, tout comme une inquiétude vis-à-vis du futur Plan de prévention du risque inondation, qui pourrait poser problème pour l’implantation de nouvelles entreprises à l’Ardoise. Elle a aussi fait l’entremetteuse il y a trois ans entre Gifi et les collectivités publiques pour l’implantation de l’entreprise sur la zone de l’Ardoise. « Les contacts ont repris, Gifi voudrait boucler ça d’ici à la fin de l’année », précisera le maire de Laudun-l’Ardoise et vice-président de l’Agglo du Gard rhodanien Yves Cazorla. Le maire annoncera plus loin que des caméras de vidéosurveillance allaient également être implantées aux entrées de l’Ardoise. Autant de dossiers, auxquels il convient de rajouter la question du très haut début, que Port l’Ardoise compte continuer à suivre en 2021.

Avec quel conseil d’administration ? Ce jeudi soir, ont été élus : Thierry Vézinet, Philippe Chaussinac, Laurent Duny, Paul Genevois, Patrick Scorsone, Cyril Linguet, Michel Valentin, Vincent Champetier, Ariane Roger, Élodie Scorsone, Jean-Marc Rouméas, Julie Valtoux et Mario Sanguinetti. Le conseil d’administration élira le président de l’association dans les jours à venir.

Parmi les principaux chantiers à mener, le nouveau conseil aura celui du covid, avec l’accompagnement des entreprises en difficulté.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité