A la uneActualités

JEUDI VILLAGE Jean-Luc Descloux, maire de Milhaud : « De grâce, faites-vous vacciner »

Jean-Luc Descloux, maire de Milhaud. (Photo : Objectif Gard)

Pendant le confinement, Objectif Gard se rend chaque jour à la rencontre d'un maire du département pour prendre des nouvelles de l'ensemble des communes. Aujourd'hui, c'est au tour de Jean-Luc Descloux, maire de Milhaud, commune de plus de 6 000 habitants, de répondre à nos questions.

À Milhaud comme ailleurs, la population a "plutôt mal vécu" le deuxième confinement. La faute à "de petites incohérences", explique Jean-Luc Descloux. Et le maire de la commune d'ajouter tout aussitôt : "Ça doit être difficile d'être à la manœuvre. Il n'y a pas de critiques forcément, mais des interrogations." Si les gens "ont globalement joué le jeu", le premier édile a ressenti chez ses administrés "une certaine lassitude et une envie de sortir et de participer à la vie publique."

Depuis samedi dernier, les mesures d'assouplissement du confinement annoncées par le président de la République, Emmanuel Macron, sont entrées en vigueur. Une première phase d'un deuxième déconfinement qui s'accompagne d'une stratégie de vaccination contre la covid-19. Le Premier ministre, Jean Castex, présentera le plan du gouvernement ce jeudi soir. "Je serai un des premiers, si j'ai accès au vaccin, à me faire vacciner. Et j'invite tous les gens à avoir le même comportement. De grâce, faites-vous vacciner ! N'écoutez pas toutes les théories complotistes à propos du vaccin. Ce sera l'outil majeur pour arriver à bout de ce covid-19", lance le maire, médecin de profession.

Vers une croissance démographique ?

Cette crise sanitaire pourrait-elle avoir un impact sur la croissance démographique de cette commune qui compte aujourd'hui quelque 6 000 habitants ? "On a déjà senti venir cette évolution, même avant la crise, répond le maire de Milhaud. Les gens ont envie de rejoindre des communes suburbaines ou rurales. On sent que l'envie d'avoir un cadre de vie apaisé, beaucoup plus à l'échelle humaine, a été accrue pendant le confinement. Ici à Milhaud, on leur offre 1 750 hectares de garrigues, de plaines et de costières aux portes de Nîmes. Et la position de la commune est assez privilégiée. On a des zones de circulation très facile, un carrefour autoroutier, un développement de fibre très important."

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité