A la uneActualités

SPÉCIAL FÊTES L’année vue par… Le maire de Bagnols/Cèze, Jean-Yves Chapelet

Pendant les fêtes, Objectif Gard vous propose chaque jour à 8h30, un retour sur l'année 2020 et une projection sur 2021 avec une personnalité gardoise.

Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Comme chaque année, Objectif Gard demande aux personnalités du territoire de faire le bilan de l'année et de se projeter sur la prochaine. Après le maire du Grau-du-Roi, Robert Crauste, c'est au tour du maire de Bagnols/Cèze, Jean-Yves Chapelet, de se prêter au jeu des questions-réponses.

Objectif Gard : Quel est votre meilleur souvenir du confinement ?

Jean-Yves Chapelet : Un de mes meilleurs souvenirs c'est le Bob Dylan bagnolais. Je ne connais pas son vrai nom. Toutes les semaines pendant le confinement, il prenait sa guitare et un micro et nous envoyait sa chanson. Il accompagnait en général du Dylan, dans le style folk aussi. On le diffusait sur notre direct quotidien. Pendant 3-4 minutes, on vivait un moment de détente, tout s'arrêtait au milieu de tous les problèmes qu'on avait à régler.

Quel événement, annulé en 2020, attendez-vous en 2021 ?

TOUS les événements annulés, on veut les revoir. Je pense au reggae, au feu d'artifice, le festival du Mont Cotton... On veut une vraie fête votive. Toutes ces annulations, c'est un crève-coeur. Les dernières en date c'est le marché de Noël et la patinoire. On a juste envie de les revoir.

La personnalité qui vous a marqué en 2020 ?

Je ne veux pas passer la brosse à reluire mais le Préfet m'a beaucoup marqué. Il a géré la crise avec intelligence, humanité, autorité quand il fallait, il a su trouver les mots justes pour permettre aux maires de s'adapter. Il a été grand.

Une prédiction pour 2021 ?

Beaucoup disent que je fais partie des gens optimistes. Mais je pense que la situation pour 2021 ne va pas être aussi noire qu'on veut bien le décrire. On est capable de surmonter plein de choses, l'économie va subir une crise mais ce ne sera pas si noir.

Question carte blanche : ce qui est sûr pour 2021, c'est la déconstruction et reconstruction de la Pyramide...

On va avoir le droit au début de la construction en 2021. On aura une salle de 500 places, toute neuve. On a beaucoup de chantiers qui arrivent avec l'opération Cœur de Ville, l'ANRU... C'est un mandat d'investissements. Mais le point d'orgue de tout ce qu'on va faire en 2021, c'est la Pyramide.

Propos recueillis par Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité