A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce mardi 5 janvier

Pascal Plancque a participé à son premier entraînement cet après-midi (Photo Corentin Corger)

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos !

Nîmes Olympique

Pascal Plancque est arrivé. Comme nous vous l'annoncions ce matin, Nîmes Olympique a décidé de créer un deuxième poste d'entraîneur adjoint avec l'arrivée de Pascal Plancque, âgé de 57 ans, connu notamment pour avoir été l'adjoint de Claude Puel à Lille, Leicester et Southampton. Il officiera auprès de Jérôme Arpinon comme le fait actuellement Richard Goyet que l'ancien entraîneur de Niort a eu sous ses ordres au Pau FC en 1998. "Déjà cet été on aurait dû mais on a voulu commencer comme ça. Il fallait qu’il arrive le plus vite possible. Il vient pour avoir de la complémentarité dans le staff. C’est un désir de ma part, un deuxième adjoint qui a de l’expérience c'est un plus pour l'équipe. J’ai besoin de quelqu’un qui de temps en temps puisse animer à ma place et que je puisse m'asseoir sur le banc", a commenté Jérôme Arpinon dont le cousin Frédéric a passé ses diplômes d'entraîneur en même temps que Pascal Plancque. Celui qui a aussi eu la casquette de directeur du centre de formation du RC Lens (2012 à 2016), où il a côtoyé un certain Reda Hammache, a déjeuné à midi à la Bastide avec l'ensemble du staff. Il a ensuite été présenté cet après-midi aux joueurs et sera sur le banc nîmois dès demain à Strasbourg (19h), pour la 18e journée de Ligue 1. Le coach gardois a également assuré qu'un nouveau préparateur physique ne serait pas recruté après le départ de Benoît Deplagne, "on peut gérer ça avec Richard et Pascal, on va laisser Aurélien (Boche, également préparateur physique) sur la réathlétisation."

Absent lors des sept derniers matchs, Anthony Briançon est de retour pour affronter Strasbourg (Photo Anthony Maurin).

Enfin des retours ! Pour ce premier match de 2021 face à un concurrent direct au maintien, Jérôme Arpinon peut compter sur le retour de plusieurs joueurs dont des cadres. Birger Meling, Andrés Cubas, Lucas Deaux, Yassine Benrahou et Anthony Briançon se sont entraînés normalement cet après-midi et postulent pour débuter en Alsace. Enfin, un retour du capitaine ô combien important après avoir été absent lors des sept derniers matchs, puisque Loïck Landre (déchirure à la cuisse) et Pablo Martinez (fracture du sacrum) sont encore à l'infirmerie. Florian Miguel va purger lors de cette 18e journée le premier de ses deux matches de suspension après avoir été exclu face à Dijon (défaite 3-1). Kévin Denkey est de nouveau écarté de l'équipe première puisqu'il s'est entraîné ce matin avec la réserve tout comme Lucas Buades, Sami Ben Amar, Nassim Chadli et Marco Majouga.

Sarr très incertain. Si au sein du club on avait plutôt le sourire de voir plusieurs joueurs de retour à l'entraînement collectif de cet après-midi, une nouvelle blessure est venue gâcher ce plaisir. C'est Sidy Sarr dès le début de la séance qui est resté au sol touché à la jambe droite. Dans un premier temps c'est le kiné Anthony Lombardo qui est sorti des vestiaires pour venir constater la blessure du Sénégalais. Puis derrière c'est Eliot Flucklinger qui a couru jusqu'au terrain, béquilles à la main, pour permettre au milieu de regagner les vestiaires, ce qui compromet grandement sa présence dans le Bas-Rhin. Le deuxième gardien Lucas Dias est aussi forfait, il s'est blessé au poignet lors de la reprise.

Le groupe probable : Reynet, Nazih - Alakouch, Burner, Briançon, Guessoum, Meling, Paquiez - Ahlinvi, Fomba, Deaux, Cubas - Benrahou, Duljevic, Roux, Ferhat, Koné, Ripart, Aribi, Eliasson.

USAM

Michaël Guigou joue actuellement avec l'équipe de France (Photo USAM)

Guigou en Serbie. À l'heure nous écrivons ces lignes, Michaël Guigou, ailier de l'USAM, dispute avec l'équipe de France la première journée des éliminatoires de l'Euro 2022 face à la Serbie à Zrenjanin (coup d'envoi à 17h), une ville située au nord du pays. Pour le capitaine et ses coéquipiers, c'est un retour à la compétition après quasiment un an de matches reportés à cause de la crise sanitaire qui marque les grands débuts du nouveau sélectionneur, Guillaume Gille. La dernière rencontre des Tricolores date du 14 janvier 2020 et un succès face à la Bosnie-Herzégovine (31-23) qui n'avait pas empêché leur élimination de l'Euro 2020 dès le premier tour. Une double confrontation face à la Serbie avec le match retour programmé ce samedi à Créteil qui sert également de préparation pour le Mondial en Égypte. Les Bleus entameront la compétition le 14 janvier face à la Norvège, l'Autriche et USA. Pour rappel, Desbonnet, Tobie, Acquevillo et Nyateu, présélectionnés dans un premier temps, n'ont finalement pas été retenus pour participer à ce tournoi. Le seul représentant nîmois est donc Michaël Guigou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité