Faits Divers

AU PALAIS Il menace et crache sur l’employée du supermarché… pour une bière

La salle d'audience tribunal correctionnel Nîmes (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
La salle d'audience du tribunal correctionnel Nîmes (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Mardi dernier, le 4 janvier, Mohamed fêtait ses 65 ans. Hasard du calendrier, il comparaissait aussi devant le tribunal correctionnel de Nîmes qui ne lui a pas fait de cadeau.

Le 18 novembre, il est 9h45 devant l’enseigne Leader Price du Chemin-Bas d’Avignon à Nîmes quand Mohamed se présente pour acheter une bière. Le problème, c’est que le sexagénaire est connu comme le loup blanc dans ce supermarché pour des histoires de vols. Plutôt que de faire entrer le loup dans la bergerie, une employée se propose d’aller lui chercher sa bière et lui demande de patienter dehors. Mais ça ne plaît pas à Mohamed. Il s’emporte, insulte la salariée, lui crache dessus avant de la menacer avec un couteau à huîtres. « Si vous croyez tout ce qu’elle dit, j’ai plus rien à dire », se plaint Mohamed au président du tribunal, Jean-Michel Perez, qui ne faisait qu’exposer les faits.

Depuis le box des accusés où il se trouve, on sent le Nîmois très à l’aise, tchatcheur, pas du tout impressionné. Il faut dire que c’est un habitué des prétoires. Mohamed a 26 mentions sur son casier et il a passé près de 30 ans derrière les barreaux pour des affaires certainement plus importantes que celle-ci : « Là, l’histoire, c’est une bière, c’est deux euros », minimise-t-il avant de tenter d’apitoyer le tribunal : « J’ai 65 ans aujourd’hui, il doit me rester deux ou trois ans à vivre. Vous allez me les prendre ? »

La procureure Estelle Meyer n’en demande pas tant : seulement un an de prison. Et le tribunal est encore moins sévère : 10 mois dont 4 avec sursis. En plus de cette condamnation, Mohamed ne pourra plus remettre les pieds au centre commercial, ni porter une arme pendant les cinq prochaines années. Comme quoi le tribunal est plus optimiste que lui sur son espérance de vie.

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité