Faits Divers

AU PALAIS « Trouvez-moi un métier, monsieur le juge ! », défie un jeune dealer

La salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Mardi dernier, Yanis, 23 ans, est arrêté près du centre commercial Le Portal au Chemin-Bas-d’Avignon à Nîmes alors qu’il se livre à un trafic de stupéfiants. Deux jours plus tard, le 14 janvier, il comparait devant le tribunal correctionnel.

Ce n’est pas le dossier le plus compliqué que la juridiction nîmoise ait eu à juger. Yanis reconnait l’ensemble des faits. Joueur, il a bien essayé de donner le nom de son frère au moment de son interpellation, mais depuis cette tentative ratée, il avoue tout. En même temps, il était difficile pour lui de nier l’évidence : il a été arrêté avec 155g d’herbe et 226g de résine de cannabis et les policiers l’ont vu réaliser plusieurs transactions.

« En fait, c’est votre métier », constate le président Jérôme Reynes. « Trouvez-moi un métier, monsieur le juge », lui répond aussitôt Yanis. « Je ne suis pas Pôle Emploi. Et pour vous payer votre survêtement Lacoste, il vous faut bien un peu d’argent », remarque le magistrat. Comme s’il n’attendait que ça, Yanis fanfaronne : « Je n’achète rien, moi. On m’fait des cadeaux, monsieur ». Problème : la procureure Fanny Camelio ne compte justement pas lui en faire. Elle requiert 24 mois de prison et une interdiction de paraître à Nîmes pendant 5 ans contre « celui qui se fout de tout » et qui, malgré son jeune âge, a déjà 7 mentions dont 5 liées aux stupéfiants.

« Mon client a plein de fragilités liées à l’abandon de son père », plaide Me Charlène Moussavou qui concède toutefois que défendre Yanis « n’est pas aisé ». C’est juste : ce dernier écope de 2 ans de prison et 3 mois supplémentaires pour la prise du nom d’un tiers.

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité