A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Au Vélodrome, gros braquet de rigueur pour un nouveau tour de piste

Zinedine Ferhat face aux Olympiens la saison dernière, au stade Vélodrome (Photo Anthony Maurin)

Ce samedi à 17h, Nîmes Olympique (20e, 12 pts) se déplace au stade Vélodrome pour affronter l'Olympique de Marseille (6e, 32 pts) pour la 20e journée de Ligue 1. Face à une équipe invaincue dans son antre depuis cinq rencontres, les Crocos vont devoir sortir le gros braquet pour gravir la montagne phocéenne.

"Prendre des points pour valider le travail qui se fait depuis une petite période", voilà comment l'entraîneur Jérôme Arpinon résume le déplacement de son équipe à Marseille. Un seul serait déjà le bienvenue et viendrait seulement doubler la moisson nîmoise sur les neuf dernières journées de championnat. Tenter de confirmer les améliorations aperçues défensivement face à Lille (défaite 1-0) et essayer de montrer davantage de mouvement sur le plan offensif afin d'emmagasiner de la confiance avant de recevoir Lorient, dimanche prochain, pour une rencontre cruciale dans l'optique du maintien. Si les Merlus sont aptes à jouer, eux qui ont dû reporter leur match face à Dijon à cause de douze cas covid dans leur effectif.

Les Marseillais, qui comptent deux matchs en retard, affichent une récente stabilité à domicile après avoir perdu leurs trois premières réceptions de la saison. Ils se sont bien rattrapés et restent sur une série de cinq matches sans défaites au Vélodrome dont quatre succès. Motif d'espoir pour les Gardois, les Olympiens n'ont gagné qu'à une seule reprise sur les cinq dernières journées et viennent de concéder le nul à Dijon (0-0). L'OM a aussi été sur le pont mercredi lors de la finale du Trophée des Champions et s'est incliné 2-1 face au PSG. Un peu de fatigue accumulé pourrait profiter aux Nîmois ? Pas sûr !

Face aux Phocéens, le visage des Rouges devrait être le même que face aux Dogues dans un dispositif en 4-3-3. "J'ai trouvé que l'on était équilibré, pourquoi changer ?", confie l'entraîneur nîmois qui devrait néanmoins procéder à deux changements dans son onze de départ. Absent de la séance d'entraînement jeudi matin, Fomba devrait laisser sa place au milieu à Ahlinvi pour accompagner Cubas et Ripart. Après avoir commencé latéral droit pour retourner en attaque, le couteau-suisse nîmois s'impose désormais dans l'entre jeu dans un poste de numéro huit. "Il court beaucoup et c'est un joueur intelligent capable de se projeter dans la surface adverse. Tu ne peux pas te passer d’un joueur qui a autant d’énergie", encense son coach.

Koné en pointe, Mandanda absent

À la pointe de l'attaque c'est cette fois-ci Koné qui devrait débuter, laissant Roux sur le banc. "On a pas encore trouvé notre buteur mais je ne désespère pas. Dans le lot, il y en a bien un qui va débloquer son compteur. Les plus à même de nous marquer des buts, ce sont Roux et Koné", clamait Jérôme Arpinon, jeudi midi en conférence de presse d'avant-match espérant que l'un de ses deux "buteurs" viennent percer le coffre de la troisième défense de l'élite. Derrière, le quatuor de la pire défense de Ligue 1 avec 40 buts encaissés en 19 matches (soit plus de deux pions par match) ne devrait pas bouger. Malgré le retour de suspension de Miguel, Deaux devrait enchaîner dans l'axe aux côtés du capitaine Briançon.

Dias, Landre, Martinez (phase de reprise), Sarr (mollet droit) et Valerio (convalescence) sont indisponibles. Pourtant présent à l'entraînement jeudi, Duljevic n'a pas été retenu tout comme Buades et Guessoum. Miguel fait son retour, Benrahou et Aribi réintègrent le groupe. Côté olympien, la principale absence est celle de Mandanda, touché aux fessiers et ménagé par son entraîneur André Villas-Boas. Amavi, le latéral gauche, est aussi absent. Le technicien portugais devrait certainement aligné Benedetto sur le front de l'attaque dont le NO est la proie favorite depuis son arrivée en Ligue 1 avec cinq buts inscrits en trois confrontations. C'est d'ailleurs lui il y a un peu plus d'un mois qui avait mis les siens sur de bons rails en marquant aux Costières. En espérant que cette fois-ci "Pipa" (surnom qui lui est donné en raison de la taille de son nez) ne pointe pas le bout de son... pied !

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Nazih - Alakouch, Burner, Briançon, Miguel, Meling, Paquiez - Deaux, Ahlinvi, Cubas, Fomba - Ferhat, Ripart, Eliasson, Koné, Roux, Benrahou, Majouga, Aribi. 

Le onze probable : Reynet - Alakouch, Briançon, Deaux, Meling - Ripart, Cubas, Ahlinvi - Ferhat, Koné, Eliasson. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité