A la uneActualités

PLAN RELANCE De nouveaux véhicules pour les forces de l’ordre gardoises

Didier Lauga, le préfet du Gard, en compagnie de la commissaire Géraldine Palpacuer de la direction départementale de la sécurité publique du Gard et de son directeur le commissaire, Jean-Pierre Sola, ainsi que du Lieutenant-colonel Didier Ressayre, commandant en second du groupement de gendarmerie départementale du Gard. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Comme un peu partout en France et dans le cadre du plan relance, le parc automobile des forces de l'ordre gardoises, est en cours de renouvellement.

75. C'est le chiffre en millions d'euros du montant des crédits supplémentaires engagés par le Gouvernement dans le cadre du "Plan relance" entièrement consacrés au renouvellement d'une partie du parc automobile des forces de l'ordre au niveau national. Pour le Gard, la direction départementale de sécurité publique sera dotée de trois véhicules Peugeot 5008 avec sous le capot un moteur essence de 130 chevaux. Dix seront opérationnels en zone gendarmerie d'ici deux à trois semaines. Ils seront dédiés aux interventions.

La police et la gendarmerie nationale dans le Gard seront dotées de treize Renault Zoé. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

De plus, des voitures électriques, des Renault Zoé, feront leur entrée dans la flotte des forces de l'ordre, deux côté police, dix chez les militaires, pour le service de liaison et ponctuellement en opération. "Au-delà de participer au changement écologique qui s'opère chaque jour dans le renouvellement et le verdissement du parc automobile des forces de l'ordre, ces véhicules resteront engagés au cœur des missions de sécurité des personnes et des biens en contribuant à l'amélioration des conditions de travail", a précisé le préfet du Gard, Didier Lauga, lors de la présentation, ce mardi 19 janvier, des deux modèles garés pour l'occasion dans la cour d'honneur de la préfecture.

Les dix Peugeot 5008 seront opérationnelles d'ici trois semaines dans le Gard. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Du côté des forces de l'ordre, ces véhicules étaient très attendus. "Ça nous fait du bien. On avait un déficit de six véhicules, parfois lié à des problèmes mécaniques mais aussi à des incidents en intervention". Le lieutenant-colonel Didier Ressayre, commandant en second du groupement de gendarmerie départementale du Gard, fait référence aux refus d'obtempérer lors desquels les véhicules sont souvent percutés.

Le dernier en date remonte à vendredi dernier, dans le secteur d'Alès et a fait deux blessés chez les gendarmes. Le commissaire Jean-Pierre Sola, directeur départemental de la Sécurité publique du Gard, met quant à lui en avant la qualité des véhicules choisis et notamment de la Peugeot 5008 qui présente plusieurs avantages. "Elle est puissante, confortable et spacieuse. Un dernier point important car le paquetage des policiers a évolué notamment en matière de matériel de protection. La capacité d'emport est donc très importante."

Le coffre de la Peugeot 5008 a une capacité de 790 litres. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Six vélos électriques ont également été attribués aux policiers gardois. "Un atout en matière d'occupation de la voie publique. Ces vélos, discrets, nous permettront d'accéder rapidement sur des zones pas forcément accessibles aux véhicules", se satisfait le commissaire Jean-Pierre Sola.

Stéphanie Marin 

À lire : GARD Le plan "France Relance" va abonder la rénovation et la modernisation des commissariats

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité