Actualités

NÎMES Malgré le masque, le parfum de la truffe embaume la rue Fresque

Difficile de ressentir tout le parfum de la truffe avec le masque sur le nez (Photo Corentin Corger)

Malgré la crise sanitaire, le traditionnel marché de la truffe se déroule ce week-end à Nîmes dans des conditions forcément particulières. Seulement quatre trufficulteurs sont présents rassemblés sous le porche de la rue Fresque. Cela n'a pas empêché les curieux et les gourmands de venir se faire plaisir dès ce samedi matin.

Outre le célèbre marché d'Uzès, celui de Nîmes qui a lieu chaque année tient à coeur à l'association des produits du terroir et de la truffe, organisateur de l'événement. Malgré le contexte sanitaire, le marché a quand été autorisé à se dérouler ce week-end (de 8h à 15h). Une fête du "diamant noir" en comité restreint avec seulement quatre trufficulteurs présents réunis sous le porche de la rue Fresque loin des nombreux stands étalés sur la place du Marché comme à l'accoutumée.

Le principal étant de ressentir le parfum si particulier de la tuber mélanosporum même si avec le port du masque obligatoire ça n'arrange pas les choses. "Si les clients veulent sentir, ils peuvent mais par contre interdiction de toucher", explique Patrick Bonzi, trufficulteur à Saint-Quentin-la-Poterie, qui veille au respect de l'hygiène en étant le seul à manipuler le champignon, muni d'un gant, exposé sous cloche. Pour éviter tout contact, le professionnel a également préparé à l'avance des sachets à l'unité de différentes tailles pour satisfaire tous les goûts.

Non loin de là la Grande braderie d'hiver attirait aussi un peu de monde ce samedi matin (Photo Corentin Corger)

Ce dernier affiche le kilo à 850€, comptez environ 35€ pour 40 grammes de quoi régaler quatre personnes. "En apéro sur un toast mélangé à de la brandade, c'est un régal", assure Patrick Bonzi venu pour la première fois sur le marché nîmois avec deux kilos de truffe. Faute de restaurant, le trufficulteur fait le tour des marchés pour écouler sa marchandise et espérer sauver les meubles. Ce samedi matin, il y a avait un peu de monde dans la rue Fresque.

Des passants profitant aussi du dernier jour de la grande braderie d'hiver qui se tenait dans l'Écusson. Un peu d'animation dans le coeur de ville et de la convivialité qui fait plaisir aux quelques commerçants ouverts. Le marché de la truffe se tiendra également ce dimanche.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité