ActualitésSociété

FAIT DU SOIR SOS Villages : Sumène cherche un médecin en urgence

Photo d'illustration OG
Le médecin actuel va quitter Sumène pour Le Vigan. (Photo d'illustration OG)

Comme de nombreuses communes rurales, Sumène va être confrontée au départ de son médecin généraliste au mois de mars. Ghislain Pallier, le maire, veut à tout prix lui trouver un remplaçant et a décidé de "taper à toutes les portes."

Le "beau village cévenol de 1 500 âmes idéalement situé entre mer et montagne" qu'est Sumène d'après une annonce de la mairie, risque de se retrouver très bientôt sans médecin. Et ça, Ghislain Pallier, maire depuis le printemps dernier, ne le conçoit pas.

En début d'année, l'actuel médecin généraliste de la commune suménoise située au pied des Cévennes informait le premier magistrat de ses envies d'ailleurs. Le premier cité n'aura pas à se rendre bien loin puisqu'il va prendre un poste au centre hospitalier du Vigan à une quinzaine de kilomètres.

La chaîne TF1 en sauveuse ?

"C'est fini l'époque où le médecin du village faisait 70 heures par semaine et pouvait se déplacer à n'importe quel moment de la journée. Ils ont envie d'avoir une vie de famille comme tout le monde et c'est bien normal", admet Ghislain Pallier, qui a aussitôt entrepris des recherches pour trouver un successeur.

Et l'édile suménois est prêt à "taper à toutes les portes", y compris à celle de la chaîne TF1 via SOS Villages. Un dispositif qui avait notamment permis à la commune de Saint-Maurice-de-Cazevieille de retrouver une boulangerie après en avoir été privée pendant trois ans.

L’annonce qui y a été postée évoque les nombreux services et commerces que compte le village (une pharmacie, deux cabinets de kinésithérapeutes, trois cabinets infirmiers, une caserne de pompiers, NDLR) et précise que le cabinet du futur docteur sera gracieusement mis à disposition tout comme la possibilité d'obtenir un logement d’appoint.

Plus de 15% de la population suménoise a plus de 75 ans

Par ailleurs, la municipalité va acquérir l'ancienne gendarmerie du village, dont le local est la propriété du conseil départemental, pour y aménager cinq logements et créer un espace pouvant accueillir deux cabinets de médecine entièrement équipés. "Car un médecin ça serait bien, mais deux ça serait encore mieux", assure Ghislain Pallier. Et d'ajouter : "Ils seraient plus à l'aise pour répondre aux attentes d'un bassin de population d'environ 2 000 personnes."

S'il se dit prêt à mettre tout en œuvre pour offrir un médecin généraliste à ses administrés parmi lesquels 240 ont plus de 75 ans et "éprouvent des difficultés pour se déplacer", le premier magistrat de Sumène nuance : "On n'est pas non plus dans un désert médical comme peuvent l'être certains communes cévenoles", mentionnant la proximité avec Ganges, Le Vigan et Montpellier. Au moment où nous écrivons ces lignes, "un seul vrai contact a été établi avec un docteur du Nord de la France", mais "rien d'officiel", indique l'édile.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité