ActualitésSociété

NÎMES Problèmes sur l’eau : pas d’affolement inutile

La distribution d'eau ce samedi matin devant le lycée Philippe Lamour (Photo Anthony Maurin).
Au centre, Renaud Orsucci d'Eau de Nîmes Métropole, Franck Proust, président de Nîmes Métropole, le Préfet Didier Lauga et Claude Rols de l'ARS30 (Photo Anthony Maurin).

Tranquillisez-vous, ce sont des choses qui arrivent, le nécessaire a été fait pour protéger la population. C'est en substance le message délivré ce samedi matin lors d'une conférence de presse pour parler plus en profondeur des problèmes d'eau potable survenus hier à Nîmes et sur la gestion actuelle de la crise.

Les quartiers du Mas de Mingue, Gazelle 3 ponts, Courbessac, Chemin bas d'Avignon, Mas de Possac, Grézan, Mas de Ville, Clos d'Orville, Route de Beaucaire, Jean Bouin et Ventabren sont concernés. Pour Franck Proust, président de Nîmes Métropole, ce samedi matin à 10h30, " Nous sommes dans stratégie de prévention plutôt que dans une stratégie d'inquiétude. Nous avons appris hier soir, que vers 17h30-18h, il y a eu la vandalisation d'un réservoir d'eau potable (La Poche, près de Marguerittes, ndlr) qui concernait les quartiers est de la ville. À partir de cet incident, le principe de précaution a été notre priorité. Nous avons mis en place une procédure de sécurisation et cette nuit nous avons préparé l'avenir. 200 000 bouteilles d'eau sont à disposition du grand public pour les quartiers concernés. "

Les premiers tests ont été effectué et ce matin et tout est négatif. Il faudra attendre encore tout au long de la journée mais il n'est pas exclu que les mesures de restrictions mises en oeuvre ce jour soient levées dès ce soir. Dans le doute, tout le monde est sur le pont ! Même le Préfet Didier Lauga était présent. " Nous avons mesuré la taille exacte du phénomène qui ne concerne qu'une partie de la ville. Pour l'instant il n'y a rien de grave, nous sommes dans la précaution et il faut que cet incident soit pris pour ce qu'il est. Ces choses arrivent souvent mais comme il s'agit d'une grande ville c'est un peu plus rare et on en parle plus. Ce protocole s'applique partout en France quand une ville est touchée, la situation n'a rien d'extraordinaire et les restrictions seront sans doute levées ce soir. " Nîmes Métropole compte en tout et pour tout 62 réservoirs d'eau potable.

De son côté, le délégataire, Eau de Nîmes Métropole par la voix de Renaud Orsucci est aussi clair. " Le réservoir a été immédiatement isolé une fois qu'un riverain a constaté l'arrachement d'un capot. Nous avons identifié la zone de distribution, soit 11 quartiers et entre 50 000 à 60 000 habitants sont concernés par ce réservoir de 2 000 m³ d'eau potable. La population a été informée et nous avons préparé la journée d'aujourd'hui en faisant partir 13 semi-remorques remplis de 390 palettes qui représentent plus de 200 000 bouteilles d'eau. Les sites sensibles (sanitaires) ont été fournis dans la nuit et les habitants de Nîmes le sont depuis ce matin 9h. " Chaque riverain concerné a droit à deux litres d'eau par jour (si la situation venait à durer).

Patron de l'Agence Régionale de Santé dans le Gard, Claude Rols parle non pas de la Covid-19 mais bel et bien de ce nouvel incident. " La procédure est ciblée et cadrée. Nîmes Métropole et le délégataire Eau de Nîmes Métropole ont été très réactifs et nous avons pu mandater des prélèvements pour les envoyer à l'analyse. Jusqu'à maintenant tout va bien, le doute se lève peu à peu mais il manque encore quelques résultats dont les derniers, qui concernent la bactériologie, devraient tomber avant 22h. "

C'est à ce moment là que les restrictions seront levées. Dès lundi matin, un travail de fond sera engagé par Nîmes Métropole et son délégataire pour sécuriser de manière renforcée ces points sensibles. Une plainte contre X est déposée par le délégataire. La suite ce soir...

Pour plus d'information, c'est au 0969 366 102 (Eau de Nîmes Métropole) qu'il faudra contacter.

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité