Actualités

NÎMES La Ville accompagne 1 500 seniors isolés pour se faire vacciner

Bennacer, un habitant du quartier Valdegour, accompagné de François Courdil, adjoint à la Ville de Nîmes délégué à la Politique de la ville et aux centres sociaux (Photo Corentin Corger)

Pour permettre à tous les seniors de pouvoir se faire vacciner, la ville de Nîmes a décidé d'en accompagner 1 500, âgés de plus de 75 ans, pour faire toutes les démarches de A à Z.

Un accompagnement qui prenait même en compte la question du transport puisqu'une navette a été mise en place depuis les centres sociaux jusqu'au stade des Costières. Une initiative "inédite en France", pour François Courdil, adjoint au maire délégué à la Politique de la ville et aux centres sociaux.

Depuis le début de la crise sanitaire, les six centres sociaux implantés à Nîmes ont eu un rôle important pour le maintien du lien social, la distribution de masques ou encore pour une aide administrative surtout pour les seniors isolés.

Pour cette partie de la population, la municipalité a souhaité aller plus loin : "On a décidé de prendre en charge leur vaccination de bout en bout. Nos agents s'occupent de prendre rendez-vous et de les accompagner au centre des Costières. Sans nous, ces personnes ne seraient pas allés se faire vacciner. C'est inédit en France ce que l'on propose", détaille François Courdil.

Après avoir fait un travail de recherche en s'appuyant par exemple sur les associations de quartier, la municipalité a repéré 1 500 seniors isolés de plus de 75 ans. Cette initiative a démarré depuis deux semaines avec deux bus par semaine par centre social qui font les allers-retours.

En regard des contraintes sanitaires une navette peut transporter jusqu'à 12 personnes maximum. Pour pouvoir assurer cette mission de vaccination, la Ville a réservé un contingent de 10% des doses reçues. "Dans 95% des cas, les personnes acceptent de se faire vacciner", poursuit l'élu nîmois accompagné ce jeudi matin au centre social Simone-Veil de Valdegour de Dolorès Orlay-Moureau, adjointe déléguée à la Santé.

Les six centres sociaux concernés

Une opération réalisée sur la base du volontariat puisque se faire vacciner n'est pas obligatoire. La volonté de la municipalité est de prendre les devants face à cette fracture sociale et numérique. "Certaines personnes n'ont pas d'ordinateur pour s'inscrire sur Doctolib ni même de boîte mail", confie François Courdil.

Tout ceci ne serait évidemment pas réalisable sans la présence des agents du quartier pour conduire, accompagner ces seniors voire même jouer les interprètes sur le centre pendant une heure. Ce jeudi matin, à Valdegour, ils étaient deux à prendre place dans la navette dont Bennacer âgé de 81 ans, qui avait plutôt le sourire.

Avec ce soutien complet et la mise en place de cette navette tous les seniors qui le souhaitent ont donc la possibilité de se faire vacciner en se présentant auprès des centres sociaux qui maillent la cité des Antonins. Il n'y a pas que les quartiers prioritaires de la ville qui sont concernés comme Pissevin, le Mas de Mingue et le Chemin Bas d'Avignon mais également les centres du Gambetta et de la Route d'Arles.

Retrouvez la présentation de ce dispositif en vidéo avec l'élu nîmois François Courdil : 

 

Etiquette

2 réactions sur “NÎMES La Ville accompagne 1 500 seniors isolés pour se faire vacciner”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité