ActualitésEconomie

ALÈS 150 offres à pourvoir dans le cadre du salon « Objectif emploi »

De gauche à droite, Annick Le Lan, directrice d'Alès Myriapolis, Christophe Rivenq, président d'Alès Agglo, Jean Rampon, sous-préfet d'Alès, Delphine Mathieu et Emma Ribes, les responsables des agences Pôle emploi d'Alès. (Photo Corentin Migoule)

La conférence de presse de présentation du salon alésien "Objectif emploi" s'est tenue ce vendredi matin depuis le cinquième étage du bâtiment Atome. Un événement entièrement dématérialisé qui a débuté depuis une semaine et s'étend jusqu'au 30 avril prochain en poursuivant un objectif majeur : anticiper la sortie de crise.

Le 9 mars 2020, les Français n'avaient pas encore goûté à la vie en confinement qu'ils en découvraient les prémices avec l'annulation du salon Objectif emploi qui aurait dû avoir lieu quelques jours plus tard, au parc des expositions de Méjannes-les-Alès. Cette année, en dépit d'une crise sanitaire qui n'a toujours pas trouvé d'épilogue et parce que les organisateurs ont "plus de recul", ces derniers ont refusé de renoncer au maintien de l'événement.

Le salon Objectif emploi aura donc bien lieu en 2021, mieux encore, il a déjà débuté depuis le 27 mars dernier et s'étendra jusqu'au 30 avril prochain. "600 personnes ont déjà pris part au salon en ligne en moins d'une semaine", souligne Delphine Mathieu, responsable de l'agence Pôle emploi Alès-Gardon en charge de l'organisation. Des chiffres encourageants qui laissent imaginer que le record de 2019, lorsque 2 000 personnes s'étaient massées au parc des expos en une seule demi-journée, pourrait être battu d'ici la fin du mois.

Des contraintes bénéfiques ?

Delphine Mathieu, qui a ferraillé aux côtés d'Alès Agglomération pour donner vie à ce salon "innovant qui s'adapte aux contraintes sanitaires", distingue en ce format bien des atouts : "L'avantage, c'est l'adaptabilité ! On peut organiser des rencontres à distance entre l'entreprise et le candidat un samedi matin s'il le faut." Et d'ajouter : "L'amplitude d'un mois permet de nous adapter aux besoins des secteurs concernés." 

Si plus de 60 entreprises "ont manifesté leur intérêt pour le salon", 150 offres d'emploi y sont à pourvoir, tandis que le secteur de l'hôtellerie-restauration représente à lui seul la moitié des offres, elles-mêmes saisonnières en majorité. Le reste - "des contrats pérennes" - sont à mettre au crédit du secteur du bâtiment (27 offres), de l'industrie, de la santé, et du milieu agricole, entre autres.

Ce salon en ligne, qui "ne s'adresse pas qu'aux demandeurs d'emploi mais aussi aux étudiants de tout le territoire", d'après Emma Ribes, responsable de l'agence Pôle Emploi Alès-Avène, s'articule en deux temps. Le premier, qui a débuté et durera jusqu'au 18 avril, concerne la diffusion des offres d'emploi et le dépôt des candidatures en ligne. Le second, lancé dès le 5 avril et ce jusqu'à la fin du mois, donnera aux candidats l'occasion de s'entretenir avec leur potentiel futur employeur.

"Une capacité de rebond exceptionnelle"

Annick Le Lan est venue compléter les propos de celles que le sous-préfet d'Alès Jean Rampon a désigné comme "les deux chevilles ouvrières de l'événement." En plus des 150 offres sur le salon, "400 autres offres sur le bassin alésien sont toujours à pourvoir sur le site classique de Pôle emploi", a notamment indiqué la directrice d'Alès Myriapolis, partenaire de l'événement.

En préambule, Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération, a échafaudé un parallèle avec le concours Alès Audace actuellement en cours, qui "cartonne avec de très nombreuses consultations dont près de 30% en provenance de la région parisienne", ce qui tendrait à prouver que "les grandes campagnes de com' menées dans le métro portent leur fruit." Et le sous-préfet d'enfoncer : "On a tous l'impression de vivre le jour sans fin devenu l'année sans fin, mais le bassin alésien, touché par la crise, reste dynamique avec une capacité de rebond exceptionnelle." 

Corentin Migoule

Mais aussi : Quatre demi-journées de webconférences auront lieu en marge du salon : le 15 avril sur la thématique agroalimentaire et industrie, le 22 avril sur le secteur du bâtiment, le 27 avril sur la santé et le 29 avril à propos des contrats aidés. Plus d'informations à retrouver sur le site de l'événement.

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité