A la uneSociété

VERGÈZE Après un premier traitement pour son cancer triple négatif, Lilou doit retourner en Allemagne

La maladie de Lilou a pris le dessus (Photo Boris Boutet)
La maladie de Lilou évolue très vite. (Photo Boris Boutet)

Son histoire avait ému de nombreux lecteurs. Lourdement touchée par un cancer du sein triple négatif extrêmement agressif, Lilou, une Vergézoise âgée de 30 ans, n'a plus quelques mois à vivre.

Tous ses espoirs reposaient sur un traitement uniquement disponible dans une clinique allemande. Son coût, 100 000 €, a été financé grâce à une grande chaîne de solidarité sur Internet. De retour en France, Lilou donne de ses nouvelles et sollicite à nouveau la générosité des volontaires pour pouvoir poursuivre son traitement.

Quand la force de la solidarité dépasse l'imaginable. Condamnée par les médecins français, Lilou est parvenue à réunir 100 000 € en trois semaines grâce à une cagnotte en ligne qui a fait le tour du monde et été relayée par de nombreuses célébrités. Avec cet argent, la Vergézoise s'est offert un ticket pour l'espoir. Plus précisément pour la clinique privée Hallwang, située à Dornstetten, un petit bourg allemand à une heure et demie de route de Strasbourg.

"Après avoir vu mon dossier médical, le personnel ne s'attendait à me voir en aussi bonne forme, raconte Lilou. Pour l'instant, je vis bien ma maladie, mais je sais que mon corps peut lâcher à tout moment. J'ai bénéficié d'une perfusion de phosphore et de vitamines pour nettoyer l'environnement de la tumeur ainsi que d'une double immunothérapie et d'une double vaccinothérapie, que j'ai combiné avec une chimio en France. Vu l'avancée du cancer, ils ont mis le paquet et on resserré le traitement pour que ça me coûte le moins cher possible." 

Vendre tous ses effets personnels

D'ores et déjà, 90 % du montant récolté a été dépensé. Problème, pour maximiser ses chances de survie, Lilou doit retourner en Allemagne une fois par mois pour recevoir de nouvelles injections. À chaque fois, l'opération lui coûte 25 000 €. "La cagnotte Leetchi que j'avais créée ne fonctionne plus et j'ai dû en lancer une autre sur paypal, explique-t-elle. En attendant, je vais vendre tous mes effets personnels pour tenter de réunir les fonds. Si je guéris, je partirai sur une nouvelle vie de A à Z."

"Il faudra attendre au moins deux mois pour voir l'efficacité du traitement sur mon cancer, poursuit-elle. D'autres filles en état avancé sont aujourd'hui en rémission grâce à celui-ci. Il a d'ailleurs été testé en France avec succès, mais pour d'autres cancers. Je suis de nature positive et je me battrais jusqu'au bout." 

Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité