A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU SOIR Gagner à Brest pour ne pas être en rade dans la course au maintien

ripart
En cas de mauvais résultat associé à un succès de Lorient, la place de non relégable deviendrait quasi inaccessible pour Ripart et les siens (Photo Anthony Maurin)

Pour le compte de la 32e journée de Ligue 1, le Nîmes Olympique (18e, 29 pts) se déplace sur la pelouse du Stade Brestois (16e, 35 pts), ce dimanche à 15h. Sur les bords de la rade, les Crocos doivent revenir avec un ou trois points dans leur filet pour ne pas voir la place de 17e s'éloigner quasi définitivement. 

"On n'a pas le choix, il reste sept matchs. Toutes les occasions sont bonnes pour prendre des points. Il n' y a plus de calcul à faire, nous sommes dans la dernière ligne droite", résume Yassine Benrahou. Les rencontres s'enchaînent, la fin est proche, mais Nîmes a toujours une chance de se sauver dans cette saison si particulière. Bien accrochés à leur place de barragiste, avec un point d'avance sur Nantes, les Crocos aimeraient forcément finir 17e pour éviter tout stress supplémentaire. Mais Lorient possède trois points de plus et en cas de revers, les Merlus pourraient prendre le large s'ils parviennent à faire un résultat à Lens, cinquième.

Si l'arrivée de Pascal Plancque a entraîné une période de résultats positifs, l'élan est retombé avec une seule victoire glanée en cinq journées chez le leader Lille (1-2). Après cet exploit, le NO a disparu des radars face à Saint-Étienne et doit afficher un autre visage en Bretagne. "On a revu les images, ce n'est pas Saint-Étienne qui a fait un grand match, c’est surtout nous qui sommes passés à côté. Et c'est ce qui laisse encore plus de regrets, commente Pascal Plancque qui attend beaucoup mieux sur le contenu, et souhaite voir "une équipe qui joue le maintien."

Brest : une victoire en sept journées

Il espère surtout assister à une rencontre différente sur le plan tactique. À domicile, les Nîmois n'ont pas réussi à faire le jeu alors qu'ils sont plus à l'aise quand il s'agit de procéder en contre. "Saint-Étienne nous a laissé plus le ballon, c'est un schéma de jeu qui nous convient un peu moins. On n'est pas à l’aise face aux équipes qui défendent en bloc et où l'on doit produire du jeu et des attaques placées", détaille le coach gardois conscient des points forts de son équipe. Face à une formation réputée plutôt joueuse, sixième meilleure équipe du championnat à domicile, les visiteurs devraient avoir la possibilité de contrer, comme dans le Nord où cela avait bien fonctionné.

Yassine Benrahou devrait retrouver une place de titulaire face à Brest (Photo Anthony Maurin).

L'Alésien Olivier Dall'Oglio veut faire jouer le Stade Brestois, mais, en 2021, les résultats ne suivent pas. Sur l'année civile, les Bretons se classent 19e avec seulement trois victoires au compteur. Sur les sept dernières journées, le seul succès des Ty'Zefs a été acquis face à la lanterne rouge Dijon (3-1). Depuis ils restent sur une série de deux défaites et un nul. Après avoir perdu le derby face à Lorient (1-0), les Finistériens affrontent un autre club qui lutte pour le maintien et se rapprocheraient dangereusement de la zone rouge en cas de défaite. Nîmes reviendrait à trois points de son adversaire en cas de succès.

Landre et Benrahou titulaires ?

Pour y parvenir, il faudra retrouver une défense solide qui devrait avoir le même visage que face aux Verts. À moins que le staff ne décide de relancer Landre en charnière centrale à la place d'Ueda, Guessoum semblant plus installé en tant que titulaire. Deux places pour trois joueurs puisque Briançon est de nouveau forfait, à cause d'une lésion à l'ishio jambier droit, qui devrait l'éloigner des terrains au moins un mois. Le capitaine n'est donc pas sûr de revenir pour la fin de saison. Pour Martinez, positif au covid-19 la semaine dernière et Depres, il est certain qu'il faudra attendre la saison prochaine pour les voir retrouver la compétition. En défense, Burner s'est rajouté à la liste des forfaits. Malade, le latéral n'est pas du déplacement. Craignant qu'il ne soit touché par la covid-19, le club n'a pas souhaité prendre de risques et tous les joueurs ont été testés en fin de matinée. Aucun n'a été décelé positif.

Sarr s'entraîne quasiment normalement avec le groupe mais n'est pas encore à prêt à rejouer. Son compère Fomba est de retour après avoir purgé son match de suspension et devrait reprendre sa place de titulaire à la place de Deaux. Pour tenter d'apporter plus d'allant offensivement, Benrahou devrait débuter sur le côté droit de l'attaque. À noter que Roux est de retour dans le groupe, préféré à Duljevic. Côté Brestois, c'est le milieu de terrain qui est touché avec les absences de Lasne et Belkebla. Le gardien Cibois et le défenseur Hérelle manquent aussi à l'appel. Quoi qu'il en soit, les Crocos vont devoir se reprendre pour ne pas être en rade dans la course au maintien à l'issue de cette 32e journée.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Dias - Alakouch, Paquiez, Ueda, Guessoum, Landre, Miguel, Meling - Deaux, Fomba, Ahlinvi, Cubas - Ripart, Benrahou, Ferhat, Eliasson, Roux, Koné, Aribi.

Le onze probable : Reynet - Alakouch, Guessoum, Ueda ou Landre, Meling - Fomba, Cubas, Ripart - Benrahou, Koné, Ferhat. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité