A la uneBagnols-UzèsÉducation

GARD Mail « erroné », « profs décrocheurs » et gros pataquès à la FCPE du Gard

Le lycée Jean-Vilar à Villeneuve-lez-Avignon. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Le lycée Jean-Vilar à Villeneuve-lez-Avignon. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Depuis quelques jours, le malaise est palpable du côté de la FCPE du Gard (Fédération des conseils de parents d'élèves). Ce qui serait dû "à la mauvaise compréhension d'un mail" a enflammé une vive polémique. On vous explique. 

Les paroles s'envolent mais les écrits restent. Recenser "les profs "décrocheurs", afin d'en donner la liste au DASEN". C'est la formule employée dans un message par la section FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) du lycée Jean-Vilar à Villeneuve-lez-Avignon. Et c'est cette formule qui a mis le feu aux poudres. Alors que les élèves sont à nouveau en cours en distanciel, la FCPE du lycée villeneuvois demande aux parents de "communiquer par retour le nom et la matière des enseignants qui n'auraient donné aucune visio lors des semaines de cours en distanciel, aucune leçon sur ENT ou Pronote, n'auraient proposé ni corrigé aucun exercice".

Dans un communiqué, le secrétaire départemental du SNALC (Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur) dit "avoir pris connaissance avec consternation" de ces propos. Pour lui, il s'agit là "d’un appel à la délation et potentiellement au harcèlement qui est une insulte au travail des différents corps de l’Éducation nationale".

Rapidement après la diffusion de ce message, la FCPE du Gard a publié un rectificatif et assure qu'elle "n’encourage aucun de ses adhérents ni aucun parent à donner les noms des enseignants absents. [...] Nous souhaitons nous excuser auprès des enseignants ainsi que de la DSDEN (direction des services départementaux de l'Éducation nationale, NDLR) pour ce message erroné qui a été relayé et qui fait autant de bruit".

"Il y aura des sanctions"

Comment expliquer que de tels propos se soient retrouvés envoyés aux parents d'élèves du lycée villeneuvois ? Cela serait dû à une incompréhension : "Il y a eu une mauvaise compréhension entre le mail initial et celui qu'à reçu Jean-Vilar. Je le répète, la FCPE du Gard ne fait pas de délation", a indiqué Kelly Bovet, présidente de la FCPE du Gard sur Facebook. Celle-ci assure que le fameux mail initial ne ressemblait pas à celui envoyé par la section villeneuvoise et espère que des excuses seront présentées aux professeurs du lycée Jean-Vilar. La FCPE du Gard confirme "qu'il y aura des sanctions" en commentaire sur Facebook.

Contactée par message, la FCPE du Gard indique qu'elle "et la section Jean-Vilar ne souhaitent pas s'exprimer sur ce terrible malentendu. Nos excuses ont été présentées aux personnes concernées et nous remercions les syndicats enseignants, les chefs d'établissements, les enseignants et parents qui nous ont immédiatement contactés pour nous montrer leur soutien dans cette épreuve". Et d'ajouter : "Nous avons beaucoup de choses à dire mais concernant des problèmes réels comme le non-remplacement des enseignants et revendiquons notre demande d'embauches de postes pérennes au sein de l'Éducation nationale." Ces excuses tout en rondeur arriveront-elle à stopper l'incendie ?

Marie Meunier

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité