ActualitésÉducationNîmes

NÎMES Le Mexique triomphe aux Jeux Olympiques scolaires de l’USEP

C'est l'équipe du Mexique, ici au premier plan, qui a remporté de plus de médailles (Photo : DR)

Jeudi dernier, l'esprit et les valeurs de l'olympisme ont flotté haut à l'école de la Gazelle où les écoliers locaux accueillaient leur homologues des écoles de la Tour Magne et de Jean-Jacques-Rousseau dans le cadre de Jeux Olympiques plus vrais que nature que leur avait concocté l'USEP (Union sportive de l'enseignement du premier degré) du Gard.

Lecture du serment de probité des athlètes et des arbitres, présentation du drapeau olympique aux cinq anneaux, défilé en musique des délégations et de leur mascotte, allumage de la vasque olympique, envol d'une montgolfière symbolisant un lâcher de colombes, diplômes, médailles et coupes... Représentée par son président, Olivier Bombasaro, et son alter ego Alain Haon, délégué USEP Gard, L'USEP Gard avait mis les petits plats dans les grands et il ne manquait rien pour faire de cette journée sportive de vrais JO.

Le drapeau olympique avait trouvé sa place (Photo : DR)

Encadrés par des étudiants de l'INSPE de Nîmes, dans le plein respect des gestes barrière les 187 juvéniles athlètes garçons et filles se sont rapidement pris au jeu en s'affrontant lors des diverses épreuves qui figuraient au menu de la journée (course d'endurance mixte par équipe de douze, 30 mètres, saut en longueur, triple bonds, lancer de medecine-ball, lancer de vortex).

Tous sérieux comme des papes au moment solennel de l'allumage de la vasque olympique (Photo : DR)

Au-delà des performances individuelles et collectives, les sportifs en herbe ont eu l'occasion de partager un grand moment de convivialité et d'enthousiasme comme seul le sport sait en générer. Vainqueurs ou vaincus, chacun des participants est reparti le sourire aux lèvres avec un diplôme et/ou une médaille.

"Le plus important est de participer mais je suis content d’avoir eu une médaille d’or", expliquait Raphaël, compétiteur certes mais visiblement très imprégné de l'esprit du baron Pierre de Coubertin, le père des JO modernes. La talentueuse Alissya n'était pas moins fière que son petit camarade : "C’est bien qu’il y avait aussi des médailles pour les filles. J’en ai eu 3…"

L'équipe de France a pris une probante deuxième place (Photo : DR)

La petite histoire retiendra que c'est le Mexique qui, au total cumulé des médailles, a remporté ces Jeux Olympiques nîmois devant la France et le Japon. Certains athlètes et sûrement d'autres se retrouveront sous peu puisque le prochain rendez-fixé par l'USEP, le tournoi mondial de tchoukball (*), est programmé dès le 20 mai prochain.

Philippe GAVILLET de PENEY

* Inventé en Suisse, le Tchoukball est un sport collectif de ballon qui mixe handball, de volley-ball et squash.

 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité