ActualitésPolitique

RÉGIONALES La liste de la majorité présidentielle avance ses propositions

Vendredi dernier devant la gare de Nîmes, la liste Nouvel élan occitan (Photo : Coralie Mollaret)
Vendredi dernier devant la gare de Nîmes, la liste Nouvel élan occitan (Photo : Coralie Mollaret)

Dans le Gard la liste Nouvel élan Occitan passe à l’offensive sur le terrain des idées.

« La campagne sera courte », reconnaît la tête de liste gardoise, Jérôme Talon. À l’approche des élections régionales, le candidat La République en marche travaille à l’implantation de son parti. Au niveau régional, c’est le maire de Balma - ex-membre du parti Les Républicains -, Vincent Terrail Novès, qui est candidat à la présidence de l’Occitanie. En participant au scrutin un an avant la Présidentielle, les militants cherchent à mobiliser les électeurs d’Emmanuel Macron.

Quelles propositions ?

Pour se faire, le Nouvel élan occitan veut convaincre les partisans « d’une Gauche raisonnée jusqu’à une Droite raisonnable ». Le défi de la majorité présidentielle est grand : pour l’heure, la présidente PS sortante Carole Delga et le candidat Rassemblement national, Jean-Paul Garraud sont au coude-à-coude. Pour convaincre, la liste a décliné ce vendredi quelques unes de ses 180 propositions.

« Nous voulons mettre en place une "task force" post covid. Une équipe qui sortira du cadre administratif pour débloquer un fonds de 50 M€ en faveur des entreprises », souligne la présidente du MoDem, Barbara de Vos, en deuxième position sur la liste. Ces crédits serviront notamment à aider au remboursement des prêts garantis par l’État, débloqués pendant la crise sanitaire.

La majorité présidentielle souhaite créer une école des hautes études touristiques. Elle souhaite aussi mettre en place une banque régionale des transitions écologiques et aider à la relocalisation de la production de médicaments et de vaccins. Pour financer les mesures de son projet, la majorité présidentielle propose un plan de 400 millions d’euros d’économies (sur un budget de fonctionnement d'environs deux milliards d'euros).

Rive droite du Rhône : « Merci au Premier ministre ! » 

Côté transport, Jérôme Talon est favorable à l’ouverture à la concurrence du réseau ferroviaire : « Aujourd’hui la SNCF a le monopole pourtant des milliers de lignes ont été supprimées ces six dernières années. » Quant à la réouverture en 2022 de la ligne de rive droite du Rhône, il nuance : « Carole Delga qui l’a annoncée fait beaucoup de com’ ! Celui qui a décidé de la réouverture, c’est Jean Castex. Donc merci au Premier ministre ! » Et à sa liste dans le Gard ?

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

  1. Jérôme Talon qui est pour le TER Rive droite, c’est complètement nouveau. Lui qui n’a eu de cesse depuis plusieurs années de freiner ce projet, avec son copain Rey président, de l’agglomération du Gard rhodanien. Là il essaie de prendre le train en marche, mais les électeurs ne seront pas dupes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité